Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-7410

de Anke Van dermeersch (Vlaams Belang) du 7 avril 2010

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l'Intégration sociale

Organes de direction - Secrétariat - Membres - Avantages matériels et financiers

ministère
frais généraux
indemnité et frais
monnaie électronique

Chronologie

7/4/2010 Envoi question (Fin du délai de réponse: 6/5/2010 )
22/4/2010 Réponse

Aussi posée à : question écrite 4-7408
Aussi posée à : question écrite 4-7409
Aussi posée à : question écrite 4-7411
Aussi posée à : question écrite 4-7412
Aussi posée à : question écrite 4-7413
Aussi posée à : question écrite 4-7414
Aussi posée à : question écrite 4-7415
Aussi posée à : question écrite 4-7416
Aussi posée à : question écrite 4-7417
Aussi posée à : question écrite 4-7418
Aussi posée à : question écrite 4-7419
Aussi posée à : question écrite 4-7420
Aussi posée à : question écrite 4-7421
Aussi posée à : question écrite 4-7422
Aussi posée à : question écrite 4-7423
Aussi posée à : question écrite 4-7424
Aussi posée à : question écrite 4-7425
Aussi posée à : question écrite 4-7426
Aussi posée à : question écrite 4-7427
Aussi posée à : question écrite 4-7428
Aussi posée à : question écrite 4-7429

Question n° 4-7410 du 7 avril 2010 : (Question posée en néerlandais)

J'aimerais connaître les avantages matériels et financiers dont bénéficient les organes de direction et le secrétariat. Plus précisément, j'aimerais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1. À quelle réglementation se réfère-t-on pour rembourser les frais exposés par les membres des organes de direction et le secrétariat ? En d'autres termes, quelles sont les règles applicables et celles-ci sont-elles définies dans un règlement ?

2. Comment en a-t-on organisé le contrôle ?

3. Les membres des organes de direction et du secrétariat ont-ils déjà déposé des notes de frais ou réalisé des dépenses qui ont été jugées non fondées ou injustifiées ? Quelles dépenses et par qui ont-elles été consenties ?

4. Durant cette législature, quelles dépenses a-t-on déjà réalisées dans ce cadre, avec ventilation en fonction de leur nature ?

5. J'aimerais obtenir une liste des éventuels autres avantages accordés aux membres des organes de direction.

6. Certains membres (un ou plusieurs) disposent-ils d'une carte de crédit à charge de l'instance ou de l'institution qu'ils dirigent ?

a) Dans l'affirmative, quel en est le montant maximum disponible ?

b) En fonction de quels critères ce montant est-il fixé ?

c) Quels frais peut-on payer au moyen de cette carte de crédit ?

d) Comment contrôle-t-on ces dépenses ?

e) À ce jour, quel montant a-t-on dépensé durant cette législature ?

f) A-t-on déjà jugé que des dépenses effectuées au moyen d'une carte de crédit étaient non fondées ou injustifiées ? Lesquelles et par qui ont-elles été effectuées ?

Réponse reçue le 22 avril 2010 :

1. Comme indiqué dans les notes de services, aucune dépense ne peut être engagée sans l’accord préalable du secrétaire de cabinet.

2. Les services du secrétariat de cabinet enregistrent un inventaire.

3. Aucune dépense non fondée ou non justifiée n’a été enregistrée.

4. Néant.

5. La gestion des dossiers obligeant l’utilisation de Blackberry, les abonnements sont pris en charge par le cabinet. Selon leurs fonctions et obligations, une intervention se fait également au niveau des factures Proximus (abonnements souscrits dans la norme des marchés publics octroyés pour les Service publics fédéraux (SPF). Un contrôle est effectué par le secrétaire de cabinet.

6. Aucun membre de cabinet ne possède de carte de crédit appartenant au cabinet.