Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 7-56

de Bert Anciaux (sp.a) du 19 septembre 2019

à la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, et de l'Asile et la Migration

Communautés congolaise et marocaine - Déclarations - Suites - Contacts bilatéraux avec les Communautés et avec les organisations d'entraide

République démocratique du Congo
identité culturelle
intégration des migrants
groupe ethnique
Maroc

Chronologie

19/9/2019 Envoi question (Fin du délai de réponse: 24/10/2019 )
1/10/2020 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 7-806

Question n° 7-56 du 19 septembre 2019 : (Question posée en néerlandais)

Dans ma question parlementaire n° 6-230 du 14 novembre 2014, je demandais au secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration de l'époque s'il avait déjà eu une concertation sérieuse avec les Régions et les Communautés et, à travers celles-ci, avec les organisations d'entraide ethnoculturelles locales et supralocales des communautés congolaise et marocaine.

Dans sa réponse très succincte du 12 janvier 2015, le secrétaire d'État indiquait : " Depuis mon entrée en fonction au mois d'octobre, je me suis attelé à la prise de contacts bilatéraux. Ainsi, je puis vous annoncer que j'ai déjà reçu plusieurs délégations. "

1) La ministre peut-elle me dire quand le secrétaire d'État de l'époque s'est entretenu avec les Régions et Communautés au sujet des propos dénigrants qu'il avait tenus à l'égard des communautés congolaise et marocaine ? Avec qui le secrétaire d'État s'est-il entretenu ?

2) Quand le secrétaire d'État de l'époque a-t-il eu des contacts avec les différentes organisations d'entraide ethnoculturelles locales et supralocales des communautés congolaise et marocaine ?

3) Comment ces organisations ont-elles réagi aux propos du secrétaire d'État de l'époque ?

4) Les ministres de la Culture et de l'Intégration des Communautés ont-ils pris position sur les propos malheureux du secrétaire d'État de l'époque ?

5) La ministre pense-t-elle comme moi que notre rôle aujourd'hui est de rassembler plutôt que de diviser et que les propos tenus à l'époque par le secrétaire d'État étaient particulièrement blessants pour des groupes importants de notre société ?

6) Est-elle disposée à associer les Communautés à sa politique, de manière à mieux connaître les problèmes de société et les défis, ainsi que la plus-value des communautés congolaise et marocaine de notre pays ?