Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-890

de Bert Anciaux (sp.a) du 27 janvier 2011

à la ministre de l'Intérieur

Aide urgente - Centraux 100 - Données chiffrées

téléphone
premiers secours
médecine d'urgence
lutte anti-incendie

Chronologie

27/1/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-4597

Question n° 5-890 du 27 janvier 2011 : (Question posée en néerlandais)

On raconte beaucoup de choses à propos du service offert par les centraux 100. Il n'est certainement pas aisé de se procurer des informations précises sur le véritable fonctionnement de ces centres. Il est ainsi frappant de constater que la distinction entre l'aide urgente et l'aide non urgente n'est pas clairement définie.

La ministre peut-elle répondre aux questions suivantes en fournissant des détails par central et pour les années 2007 à 2010 ?

1) Quel est le nombre de personnes qui travaillent dans les différentes centraux 100, sous quel statut travaillent-elles, quelle est leur ancienneté et quels sont les niveaux ?

2) Combien d'appels les centres 100 ont-ils reçus et combien de fois une ambulance a-t-elle dû être envoyée ?

3) Quelles sont les différentes catégories utilisées pour la classification des demandes d'aide lors du traitement de celles-ci ?

4) Combien d'interventions a-t-on considérées comme non urgentes ? Qui juge du caractère urgent d'un appel ?

5) De quels instruments dispose-t-on pour éviter ou sanctionner le recours abusif aux services d'urgence ? Qui doit intervenir en cas d'abus ? Combien de fois a-t-on dressé un procès-verbal pour un abus et quelles en ont été les conséquences ?

6) Quel est le coût annuel de cette aide ?

7) Quelles sont les règles qui régissent la récupération des coûts de l'aide non urgente ? Combien de fois une telle récupération a-t-elle eu lieu et combien ces récupérations ont-elles rapporté ?