Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-1729

de Bert Anciaux (sp.a) du 15 mars 2011

au secrétaire d'État à l'Intégration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, adjoint à la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l'Intégration sociale

Demandeurs d'asile - Steenokkerzeel - Nouveau centre de transit - Régime plus sévère

asile politique
Office des étrangers
équipement social
Régie des Bâtiments
demandeur d'asile

Chronologie

15/3/2011 Envoi question
1/8/2011 Réponse

Aussi posée à : question écrite 5-1728

Question n° 5-1729 du 15 mars 2011 : (Question posée en néerlandais)

L'Office des étrangers communique que le nouveau centre de transit « Caricole » sera prêt d'ici deux à trois mois maximum... avec un retard de plus de quinze mois. Il ne reste qu'à acheter des lits et à engager du personnel. Des chambres plus petites pour quatre personnes, davantage de possibilités de détente et une plus grande cour intérieure doivent rendre les conditions de vie plus humaines. L'organisation « Vluchtelingenwerk » met cependant en garde contre le danger réel de sévérité accrue du régime.

J'aimerais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) Comment le secrétaire d'État explique-t-il le retard important et inacceptable dans l'achèvement de ce nouveau centre de transit ? Qui a commis des erreurs et quelles sont-elles ? Partage-t-il quelque peu l'idée absurde de l'Office des étrangers que des actions civiles ont aussi contribué à ce retard ou s'agit-il en l'occurrence plutôt d'un alibi pour le système public défaillant ?

2) Comment évalue-t-il la crainte de « Vluchtelingenwerk Vlaanderen » à l'égard d'un régime plus sévère ? Partage-t-il l'analyse de nombreux travailleurs sociaux, psychologues et criminologues, à savoir que l'enfermement de personnes qui ont souvent aussi subi un traitement inhumain dans leur pays d'origine n'est pas efficace et reste profondément inhumain ?

3) Peut-il garantir sans restriction qu'aucun mineur d'âge ne sera enfermé dans ce nouveau centre d'accueil pour demandeurs d'asile ?

Réponse reçue le 1 aôut 2011 :

Cette question relève de la compétence du Secrétaire d’État à la Politique de Migration et d’Asile.