Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-133

de Bert Anciaux (sp.a) du 3 novembre 2014

à la ministre de la Mobilité, chargée de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges

Entreprises publiques - Installation de défibrillateurs automatiques externes

entreprise publique
prévention des maladies
maladie cardio-vasculaire

Chronologie

3/11/2014 Envoi question (Fin du délai de réponse: 4/12/2014 )
2/9/2015 Réponse

Aussi posée à : question écrite 6-132

Question n° 6-133 du 3 novembre 2014 : (Question posée en néerlandais)

Chaque année en Belgique, 10 000 personnes sont victimes d'un arrêt cardiaque subit. Moins de 10 % en réchappent. Dans sept cas sur dix, quelqu'un se trouve dans les parages et pourrait intervenir. La recherche scientifique montre que les chances de survie d'une personne frappée d'arrêt cardiaque doublent lorsqu'on fait usage d'un défibrillateur automatique externe (DAE).

Je souhaiterais une réponse aux questions suivantes, portant sur la présence d'un tel appareil dans les entreprises publiques :

1. Combien de DAE se trouvent ils actuellement dans les locaux des entreprises publiques fédérales ? Quels efforts la ministre a t elle déjà entrepris pour introduire un DAE dans les différents locaux des entreprises publiques fédérales ?

2. Tous les bâtiments comptant un grand nombre de collaborateurs des entreprises publiques fédérales disposent ils d'un DAE ? La ministre peut elle fournir un relevé des bâtiments des différentes entreprises publiques ? Dans quels autres immeubles la ministre prévoit elle l'installation d'un DAE ?

3. La ministre sait elle si ces appareils ont déjà servi à la réanimation d'un agent ou d'un visiteur d'une entreprise publique ? Dans l'affirmative, peut elle fournir un relevé, depuis 2006, du nombre d'interventions avec un DAE ?

4. Les entreprises publiques fédérales disposent elles de plans d'action qui comprendraient entre autres une augmentation du nombre de DAE, une formation, une sensibilisation,… ? Si oui, la ministre peut elle les communiquer ?

Réponse reçue le 2 septembre 2015 :

Service public fédéral (SPF) Mobilité et Transports :

1) Le SPF Mobilité et Transports dispose de quatre défibrillateurs externes automatiques (DEA) qui ont été installés par paires : un DEA en néerlandais (NL) et un DEA en français (FR).

2)

a) Beliris rue du Gouvernement Provisoire 9-15, 1000 Bruxelles : 121 personnes (deux appareils NL & FR).

b) City Atrium rue du Progrès 56 -1210 Brussel : 1 050 personnes (deux appareils NL & FR).

Dans les autres bâtiments, aucun DEA n'est prévu en raison du petit nombre de travailleurs et du nombre restreint de clients.

3) Jusqu'à aujourd'hui, ces appareils n’ont pas encore été utilisés pour une réanimation.

4) Le plan d'action 2015 sur le bien-être au travail prévoit une formation en réanimation et DEA pour le personnel intéressé.

Depuis 2011, le SPF Mobilité et Transports est considéré comme entreprise « Hartveilig » (assurant la protection contre l'arrêt cardiaque) selon les normes de la « Rode Kruis Vlaanderen » (Croix-Rouge en Flandre) : http://hartveilig.rodekruis.be/hartveilig.net?id=16751.

INFRABEL :

1) Pour l’instant, trente-huit DEA sont installés au sein d’Infrabel (bâtiments et matériel roulant propriété d’Infrabel).

2) Sauf mention contraire, un DEA est installé dans les bâtiments suivants :

a) bâtiment de direction « South Crystal » à Bruxelles ;

b) bâtiment de direction « South City » à Bruxelles (deux DEA) ;

c) bâtiments rue des deux Gares, 82 (deux DEA) ;

d) Centre Logistique Infrastructure à :

– Gand Saint-Pierre ;

– Gand-Zeehaven ;

– Denderleeuw ;

– Bruges ;

– Courtrai ;

– Liège ;

– Verviers ;

– Ronet ;

– Namur ;

– Jemelle ;

– Arlon ;

– Charleroi ;

– Mons (deux DEA) ;

– Tournai ;

– Ath ;

– La Louvière ;

– Luttre ;

– Braine-le-Comte ;

– Fleurus ;

– Chatelet.

e) Hôtel des chemins de fer, Charleroi ;

f) Charleroi Centre Caténaire.

Un DEA est installé dans les véhicules ferroviaires suivants spécialement destinés à la maintenance (de la caténaire) :

les quatre véhicules ferroviaires de type « brossel » appartenant à I-AM. NO ;

Autorail Caténaire Charleroi ;

Autorail Caténaire Mons ES510 ;

Camionrail Tournai ;

Autorail Caténaire Tournai ES403.

Une étude est en cours pour une installation de DEA dans les bâtiments suivants dans le futur :

Centre Logistique Infrastructure de Schaerbeek ;

Atelier de Schaerbeek.

3) Il y a eu une intervention avec un DEA.

4) Extension du nombre de DEA : une étude est en cours pour le Centre Logistique Infrastructure à Schaerbeek et l’Atelier de Schaerbeek.

Formation & Sensibilisation : l’utilisation des DEA est enseignée aux secouristes dans le cadre de la formation de base et lors de la formation continuée bisannuelle.

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) :

1) Défibrillateurs installés dans les gares :

a) Pour le Nord-Ouest :

– Gare de Bruges : deux appareils ;

Gare de Gand-Saint-Pierre : un appareil ;

b) Pour le Nord-Est :

– Gare d’Anvers-Central : un appareil ;

– Gare d’Anvers-Berchem : un appareil ;

– Gare de Mechelen : un appareil ;

Gare de Louvain : un appareil ;

c) Pour le Sud-Ouest :

– Gare de Mons : un appareil ;

Gare de Charleroi-Sud : un appareil ;

d) Pour le Sud-Est :

– Gare de Gembloux : un appareil ;

– Gare de Namur : un appareil ;

– Gare de Liège-Guillemins : un appareil ;

Gare d’Ottignies: un appareil ;

e) Pour le Centre :

– Gare de Bruxelles-Midi : deux appareils ;

– Gare de Bruxelles-Central : deux appareils ;

Gare de Bruxelles-Nord : deux appareils ;

2) Défibrillateurs installés dans les bâtiments de direction à Bruxelles :

Deux appareils défibrillateurs sont installés dans les bâtiments suivants :

– complexe France-Bara ;

– Atrium ;

– complexe Zennewater-Delta ;

– Train@Rail à la Gare Centrale ;

Ring Station.

Les DEA ont un mode d’emploi unilingue français ou néerlandais. Un appareil de chaque langue est donc installé dans les gares de Bruxelles et dans les bâtiments de direction.

3) Utilisation des DEA :

Toutes les utilisations n’ont pas fait l’objet d’un enregistrement détaillé. Voici les utilisations connues :

a) Bruges :

– utilisé le 20 octobre 2013 par Securail, pas de plus amples informations ;

utilisé le 4 mars 2014 (au niveau de la concession De Tijd / buffet), la victime est cependant décédée par étouffement ;

b) Gand-Saint-Pierre :

– utilisé en septembre 2012, pas de plus amples informations ;

utilisé le 10 mars 2014, avec un résultat positif ;

c) Liège-Guillemins : deux utilisations, dont une avec une issue positive, mais pas d'informations pour la deuxième ;

d) Anvers-Central : utilisé une fois, résultat non connu ;

e) Bruxelles-Midi : utilisé trois, décès dans chaque cas ;

f) Bruxelles-Nord : utilisé une fois, avec un résultat positif.

BELGOCONTROL :

1) Belgocontrol dispose d’un DEA sur le site de Steenokkerzeel depuis 2010.

2) Le DEA de Belgocontrol est gardé près du poste de garde de l’accueil dans la tour.

Les membres du personnel du poste de garde sont en effet les premiers à être appelés pour une éventuelle intervention sur le site de Steenokkerzeel.

Pour ce qui est des régions, Belgocontrol n’a pas installé de DEA qui lui sont propres. Belgocontrol y est tributaire de l’installation d’un DEA par l’exploitant aéroportuaire local.

3) À ce jour, il n’a pas encore été fait usage du DEA à des fins de réanimation chez Belgocontrol.

4) Il n’y a pas de projets d’extension du nombre de DEA chez Belgocontrol.