Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-810

de Yves Buysse (Vlaams Belang) du 29 décembre 2010

au ministre de la Défense

Domaine militaire de Ryckevelde - Damage Control Center

armée
entraînement militaire
lutte anti-incendie
base militaire

Chronologie

29/12/2010 Envoi question
2/3/2011 Réponse

Question n° 5-810 du 29 décembre 2010 : (Question posée en néerlandais)

Des exercices sont organisés au domaine militaire de Ryckevelde dans le cadre de la formation “extinction d'incendies”, entre autres à bord de navires, ainsi qu'une formation et un entraînement à la maîtrise des dommages aux navires.

En réponse à une question parlementaire antérieure, le ministre avait confirmé qu'on prévoyait le passage à une installation au propane et l'installation de celle-ci. Ce serait une bonne nouvelle notamment pour l'environnement et pour la qualité de vie des riverains. Comme délais attendus pour l'installation, il m'avait été communiqué : engagement et notification au troisième trimestre 2009, et début des travaux au premier semestre 2010. Une centaine de jours ouvrables était prévue pour la construction de l’installation.

Je souhaiterais que le ministre m'informe sur les points suivantes :

1. Combien d'exercices de lutte anti-incendie ont-ils été organisés en 2010 ?

2. Les délais prévus ont-ils été respectés ? Dans la négative, quelle sont les raisons du retard et quel est le nouveau calendrier ?

Réponse reçue le 2 mars 2011 :

L'honorable membre est prié de trouver ci-après la réponse à ses questions.

  1. Nonante-trois exercices de lutte anti-feu ont été organisés en 2010.

  2. La date de fin des travaux était prévue le 29 juillet 2010. Cette date n'a pas été tenue d’une part parce que l’exécution des travaux n’était pas conforme au descriptif du cahier spécial des charges. Certains certificats étaient manquants, le système n’avait pas été ajusté en présence de l’utilisateur et il n’y avait pas de clôture placée autour de la nouvelle citerne, clôture qui est indispensable pour des raisons de sécurité. D’autre part, les travaux d'entreprise ont été temporairement suspendus. Au cours de l’exécution des travaux, il avait notamment été constaté qu’un des bassins extérieurs avait été gravement endommagé. Ce bassin a dû être remplacé dans le cadre du travail actuel pour éviter une hausse des coûts supplémentaires ultérieurement. Ceci a généré des travaux et des coûts supplémentaires, ce qui a nécessité l’approbation de l’inspecteur des Finances étant donné que nous sommes actuellement en période d'affaires courantes. Pendant cette période d’approbation, les travaux ont été suspendus temporairement.

Les mesures suivantes ont depuis lors été prises :

L'entrepreneur doit encore délivrer les certificats pour que la mise en service de l’installation ait lieu.