Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-7332

de Bert Anciaux (sp.a) du 13 novembre 2012

au ministre de la Défense

L'opération Steadfast Noon 2012 à Büchel

OTAN
manoeuvres militaires
arme nucléaire
dénucléarisation

Chronologie

13/11/2012 Envoi question
13/12/2012 Réponse

Requalification de : demande d'explications 5-2536

Question n° 5-7332 du 13 novembre 2012 : (Question posée en néerlandais)

L'exercice « Steadfast Noon » de l'OTAN se déroule du 15 au 26 octobre à Büchel, une base aérienne allemande où sont entreposées quelques armes nucléaires tactiques. On veut ainsi s'exercer à l'emploi tactique d'armes nucléaires B-61 sur le champ de bataille. Il semble que ces exercices aient lieu régulièrement. En 2011, il s'est déroulé sur la base aérienne de Volkel aux Pays-Bas, avec la participation d'avions de combat néerlandais, belges, italiens et turcs.

La force aérienne belge a-t-elle pris part à l'exercice de l'OTAN du 15 au 26 octobre à Büchel ? Avec combien d'avions et de quel type ? Est-il exact que le but de cet exercice est de simuler les procédures d'usage d'armes nucléaires tactiques ? Si oui, en vue de quelle mission nucléaire s'entraîne-t-on et emploie-t-on vraiment des armes nucléaires B-61 ? Si non, à quoi sert cet exercice ? Quelle est la fréquence de ces exercices ? Combien coûtent-ils à l'État belge ? Quels pays membres de l'OTAN y participent-t-ils ? La force aérienne belge avait-elle pris part à l'exercice similaire de l'OTAN l'an dernier à Volkel ?

Quel est le sens de cet entraînement avec des armes nucléaires B-61, dont pratiquement chacun connaît l'obsolescence, et donc l'inutilité, du point de vue de la tactique militaire ? Surtout en cette époque de difficultés budgétaires, comment peut-on encore justifier ces exercices aussi onéreux que superflus ?

Le ministre ne pense-t-il pas que cet exercice contredise la politique belge qui vise au désarmement nucléaire ? N'émet-on pas un mauvais signal vis-à-vis des efforts universels pour un monde dénucléarisé ?

Le ministre est-il prêt à mettre fin à la participation belge à ces exercices ? Dans la négative, pourquoi pas ?

Réponse reçue le 13 décembre 2012 :

L'honorable membre est prié de trouver ci-après la réponse à ses questions.

Pour plus de détails concernant l’exercice Steadfast Noon, je renvoie l’honorable membre à ma réponse à sa question orale n° 5-684 fournie lors de la séance pléniaire du 25 octobre 2012 et à la question orale n° 13347 de monsieur le député Dirk Van Der Maelen fournie lors de la commission du 7 novembre 2012 (CRIV 53 COM 571).