Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-7122

de Bert Anciaux (sp.a) du 4 octobre 2012

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Allergie au cannabis - Corrélation avec d'autres allergies - Étude - Mesures

stupéfiant
allergie

Chronologie

4/10/2012 Envoi question
4/2/2013 Réponse

Question n° 5-7122 du 4 octobre 2012 : (Question posée en néerlandais)

Le service d'Immunologie-Allergologie de l'Université d'Anvers (UA) et l'Hôpital universitaire d'Anvers (UZA) ont constaté que les personnes qui sont allergiques au cannabis (surtout troubles des voies respiratoires et réactions cutanées) présentent souvent aussi des réactions allergiques à certains légumes, fruits, noix et graines. Il apparaît simultanément que les consommateurs de cannabis ou bien ne remarquent pas ces symptômes ou bien ne les signalent pas, sachant que la consommation de cannabis est toujours illégale. Les chercheurs ont de fortes présomptions que les consommateurs passifs peuvent eux aussi développer de telles allergies.

Bien que le nombre exact de consommateurs de cannabis dans notre pays ne soit pas connu, on peut sans aucun doute considérer qu'il s'agit de dizaines de milliers de personnes, souvent jeunes.

1) La ministre confirme-t-elle les résultats de l'étude du service d'Immunologie-Allergologie de l'Université d'Anvers (UA) et de l'Hôpital universitaire d'Anvers (UZA) qui établit une corrélation entre une allergie au cannabis et d'autres allergies, entre autres aux légumes ?

2) Dans quelle mesure ce constat peut-il être considéré comme une menace potentielle pour la santé des dizaines de milliers de consommateurs réguliers de cannabis que compte sans nul doute notre pays ?

3) Ce constat est-il assez alarmant pour que la ministre prenne de nouvelles mesures spécifiques dans ce domaine, par exemple, des campagnes d'information, des contacts avec les communautés en matière de prévention, etc. ?

Réponse reçue le 4 février 2013 :

) 2) Il est difficile, à l’heure actuelle, de tirer des conclusions de cette étude. En effet, cette recherche porte sur un nombre réduit de patients et les auteurs s’accordent à dire qu’il faudrait encore des résultats complémentaires. De plus, seul l’abstract de la recherche est disponible à ce jour puisque cette étude n’est pas encore publiée.  

3) Ces résultats, qui montrent un lien probable entre les allergies au cannabis et les allergies aux légumes, fruits, etc. sont intéressants mais devront encore être confirmés dans une plus large étude. Nous resterons attentifs à ce problème et ne manquerons pas, le cas échéant, d’évaluer la nécessité de prendre de nouvelles mesures spécifiques. Par ailleurs, je me permets de vous rappeler que les mesures de prévention en matière de drogues ne relèvent pas de mes compétences.