Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-6890

de Elke Sleurs (N-VA) du 22 aôut 2012

à la vice-première ministre et ministre de l'Intérieur et de l'Égalité des Chances

Utilisation du système AEG-Prescom - Plateforme CAD

téléphone mobile
transport de malades
premiers secours
télédétection
médecine d'urgence
ASTRID
communication mobile

Chronologie

22/8/2012 Envoi question
11/2/2013 Réponse

Question n° 5-6890 du 22 aôut 2012 : (Question posée en néerlandais)

Dans ma demande d'explications n° 5-2095 sur l'utilisation du système AEG-Prescom, je vous interrogeais sur le calendrier d'une généralisation de la plateforme CAD. À l'époque, huit centres d'appel 100/112 n'utilisaient toujours pas cette plateforme, indispensable pour pouvoir localiser l'appel. Selon votre réponse, vos services préparaient cette migration mais il manquait encore certains éléments pour pouvoir fixer une date spécifique à laquelle tous les centres de secours seraient connectés au CAD.

Je souhaiterais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) Pouvez-vous déjà communiquer une date spécifique à laquelle tous les centres de secours seront connectés à la plateforme CAD ?

2) Si vous n'êtes pas en mesure de communiquer une date, quels éléments manquent-ils encore pour pouvoir le faire ?

3) Où en sont le recrutement et la formation des opérateurs et quel est le budget prévu à cet effet ?

Réponse reçue le 11 février 2013 :

1. Actuellement, les Centres de Secours (CS) 100/112 des provinces de Flandre orientale, du Brabant flamand et de Namur ont suivi le trajet de migration vers le Centre d’information et de Communication de la police intégrée (CIC) 101. Le travail de préparation des autres provinces est en cours. Pour les centres les plus avancés en matière de préparation technique, citons les CS 100/112 de Flandre occidentale et du Limbourg qui ont entamé le trajet depuis le second trimestre 2012. En effet, des opérateurs ont été dégagés et formés afin de constituer une équipe qui travaille actuellement sur les plateformes CAD d’ASTRID en service dans ces centres.

2. Le trajet de migration d’un CS 100/112 est subordonné à un ensemble d’éléments qui relèvent essentiellement des ressources humaines et de l’infrastructure. Dans les autres provinces (Anvers, Brabant wallon, Flandre orientale, Liège, Luxembourg), un ou plusieurs de ces éléments font actuellement défauts. Mes services travaillent activement à l’accélération du processus de migration dans les provinces concernées, tant avec les partenaires externes qu’en interne.

3. Des efforts considérables ont été consentis en 2012. D’une part, en assurant les remplacements nécessaires et l’exécution du plan du personnel 2012, avec le recrutement de 35 opérateurs et de 21 calltakers pour respectivement les centres 100/112 et pour les CIC. D’autre part, le Conseil des ministres du 20 juillet 2012 a donné son autorisation pour le recrutement de 51 calltakers supplémentaires (25 calltakers et 26 opérateurs).

Enfin, dans le cadre de l’élaboration du budget 2013, une réponse sans précédent a été apportée au déficit structurel en personnel constaté dans plusieurs centres d’appels 100/112 et CIC. En effet, les crédits nécessaires à l’engagement, dès 2013, de 44 opérateurs et de 72 calltakers ont été libérés.