Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-4410

de Yves Buysse (Vlaams Belang) du 23 décembre 2011

à la vice-première ministre et ministre de l'Intérieur

Transports en commun - Sécurité - Déploiement d'agents de la police locale

police locale
sécurité publique
violence
zone urbaine défavorisée
transport public

Chronologie

23/12/2011 Envoi question
10/10/2013 Réponse

Réintroduction de : question écrite 5-3318

Question n° 5-4410 du 23 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Réagissant à plusieurs incidents sérieux à bord de bus à Anderlecht, Patrick Dewael, à l'époque ministre de l'Intérieur, déclarait le 25 novembre 2008 dans « De Standaard » et « Het Laatste Nieuws » que la police locale devait utiliser davantage les transports en commun. À ses yeux, les quartiers difficiles relèvent d'abord de la responsabilité de la police locale, et la présence visible des agents aurait un effet dissuasif sur un agresseur.

Voici mes questions :

1) La ministre partage-t-elle l'opinion de son prédécesseur ?

2) Depuis 2008, son Service public fédéral a-t-il fait des efforts pour inciter la police locale à recourir davantage aux transports en commun ? Si oui, lesquels, et dans quels mesure ces efforts ont-ils eu un écho positif ?

3) A-t-on déjà étudié l'effet de la présence d'agents en uniforme dans les transports publics qui sillonnent les quartiers difficiles ?

4) La ministre est-elle au courant de directives des corps de police locale portant sur l'utilisation des transports en commun pour les déplacements non urgents, comme à Anvers ?

5) Depuis 2009, combien d'agents en uniforme ont-ils été agressés alors qu'ils utilisaient les transports en commun ? Je souhaiterais une ventilation par année, par région et par moyen de transport (train, métro, tram et bus).

Réponse reçue le 10 octobre 2013 :

Je rejoins mon prédécesseur quand il a suggéré que la présence de policiers sur les transports en commun est un atout. C'est pourquoi DE LIJN, le TEC, la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (STIB) offrent aux membres du personnel de la police intégré, pendant les missions de services ou pour le trajet du lieu de domicile vers le lieu de travail, sur leurs services réguliers, la gratuité du transport sur présentation de leur carte de service.

Ainsi, ils se font connaître auprès du conducteur et doivent intervenir en cas de problèmes graves. 

Outre Anvers et Bruxelles, j'ai connaissance d'un accord de collaboration entre les services de DE LIJN et la police locale de Louvain, où depuis août 2007, les policiers en uniforme prennent régulièrement le bus et surveillent extra, durant les heures de pointes, les arrêts les plus fréquentés. Cependant, ce n'est pas parce que certaines initiatives prises par la police locale ne viennent pas spécifiquement à «l'image» qu'ils n'existent pas; et je suis donc convaincu qu'il existe plus d’initiatives similaires. 

Nous avons aussi recruté 250 inspecteurs de police supplémentaires pour la sécurité dans les transports en commun.sports en commun pendant les missions de services ou pour le trajet du lieu de domicile vers le lieu de travail.