Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-3764

de Bert Anciaux (sp.a) du 21 novembre 2011

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l'Intégration sociale

Agence internationale de l'énergie atomique - Pollution nucléaire - Europe - Belgique

Agence internationale de l'énergie atomique
pollution radioactive
sûreté nucléaire
sécurité nucléaire

Chronologie

21/11/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-4571

Question n° 5-3764 du 21 novembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a récemment détecté la présence de substances radioactives, notamment de l'iode 131, en quantités réduites mais malgré tout exceptionnelles. Pour l'Agence, ces substances pourraient provenir du sud-est de l'Europe et l'augmentation de la radioactivité serait due à un incident dans un réacteur nucléaire ou à des rejets provenant de produits pharmaceutiques radioactifs.

Voici donc mes questions :

1) A-t-on également détecté une augmentation des substances radioactives au-dessus de la Belgique ? Dans l'affirmative, quelles valeurs et quelle est leur incidence pour la santé publique ? Dans la négative, comment se fait-il que la Belgique y ait échappé, contrairement à d'autres pays de l'Union européenne ?

2) A-t-on entre-temps déterminé la/les cause(s) de cette augmentation ? Dans l'affirmative, quelle(s) est (sont)-elle(s) ? Dans la négative, pourquoi cela s'avère-t-il si difficile ?