Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-3365

de Bert Anciaux (sp.a) du 14 octobre 2011

au ministre de la Défense

Drones - Aéronefs de reconnaissance sans pilote - Armée belge - Utilisation - Acquisition

drone
armée
aviation militaire
avion de combat

Chronologie

14/10/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-4928

Question n° 5-3365 du 14 octobre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Dans sa réponse du 20 juillet 2011 à ma question n° 5-2405, le ministre, que je remercie, confirme que l'armée belge dispose d' « aéronefs de reconnaissance sans pilote, non armés, pouvant évoluer à moyenne altitude et ayant une autonomie élevée ».

La réponse fait également mention de l'acquisition de trois drones en 1998 et précise que la Défense possède actuellement « treize appareils ».

Je souhaiterais poser les questions suivantes à ce sujet.

1) Depuis la décision d'acquérir trois systèmes de drones et le matériel au sol permettant leur mise en œuvre, prise en 1998, combien de drones l'armée belge a-t-elle achetés et quand ? À quel prix ces appareils ont-ils été acquis ?

2) La Défense dispose actuellement de treize drones. Peut-on déduire de ce nombre qu'elle a perdu un ou plusieurs des appareils achetés ? Dans l'affirmative, combien, quand et comment ? Quelle a été la perte financière ?

3) Combien de drones sont-ils actuellement engagés dans des opérations à l'étranger ? De quelles opérations s'agit-il ?

4) Le ministre peut-il me garantir que tous les drones de l'armée belge ne sont pas armés et qu'ils ne peuvent donc être utilisés que pour des missions de reconnaissance ?