Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-2951

de Yves Buysse (Vlaams Belang) du 12 aôut 2011

à la ministre de l'Intérieur

Kalmthoutse Heide - Incendie - Évaluation - Matériel - Coopération avec les Pays-Bas

réserve naturelle
incendie
lutte anti-incendie
assistance mutuelle

Chronologie

12/8/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-4409

Question n° 5-2951 du 12 aôut 2011 : (Question posée en néerlandais)

Quelque 600 hectares ont été ravagés par les flammes dans la Kalmhoutse heide à la fin mai 2011, il s'agit de la plus grosse catastrophe qui ait jamais frappé cette précieuse réserve naturelle. Comme on peut s'y attendre après toute catastrophe de cette ampleur, une évaluation a été annoncée, afin de pouvoir tirer les leçons et les conclusions nécessaires.

J'aimerais que la ministre réponde aux questions suivantes :

1) L'évaluation promise a-t-elle bien eu lieu entre-temps ? Dans l'affirmative, qui y fut impliqué ?

2) Pendant l'incendie et après la catastrophe, il est apparu que de nombreux pompiers étaient frustrés en raison du manque de matériel ou de leur vétusté. Ces plaintes sont-elles justifiées ?

3) On a constaté un manque (important) de camions-citernes feux de forêt (véhicule tout terrain de type 4x4 ou 4x6) est apparu. Après le grand incendie de bruyère de 1996, l'Agentschap voor Natuur en Bos a acquis un certain nombre de ces véhicules qui furent mis à la disposition des corps de pompiers locaux compétents sur le territoire de la Kalmthoutse heide. Ce fut cependant une action isolée et, entre-temps, les véhicules en question sont usagés et doivent être remplacés. Cette information est-elle exacte ?

4) Il est apparu clairement pendant l'incendie qu'il était impossible d'avoir recours à un hélicoptère bombardier d'eau. Étant donné qu'à certains endroits, les foyers ne peuvent être éteints qu'en agissant du ciel, il s'agirait pourtant d'un investissement utile ? Est-il exact que nous ne disposons de tels hélicoptères nulle part ?

5) Comment s'est déroulée la coopération avec les Pays-Bas ? Pouvons-nous encore y apporter des améliorations ? Des concertations à ce sujet ont-elles eu lieu avec les instances néerlandai-ses ? Dans l'affirmative, quel en est le résultat ?

6) A en croire certains communiqués de presse, le corps des pompiers d'Anvers disposait d'une centaine d'hommes prêts à intervenir le mercredi 25 mai, mais personne ne fut autorisé à se rendre à Kalmthout ? Est-ce exact ? Dans l'affirmative, quelle en est la raison ? Cela ne nous a-t-il pas fait perdre un temps précieux ?

7) Entre-temps, des propositions ont-elles été faites ou des décisions prises quant à l'adaptation, au remplacement et/ou l'achat de matériel ?

8) Quelles autres constatations, leçons et conclusions a-t-on tirées de l'incendie de la Kalmthoutse heide ?