Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-2890

de Bert Anciaux (sp.a) du 27 juillet 2011

à la vice-première ministre et ministre de l'Emploi et de l'Égalité des chances, chargée de la Politique de migration et d'asile

Conseil des Roms - Création

Roms
intégration sociale

Chronologie

27/7/2011 Envoi question
8/11/2011 Réponse

Question n° 5-2890 du 27 juillet 2011 : (Question posée en néerlandais)

Répondant à la question écrite 5-991 relative au soutien et à l'accompagnement des Roms, la ministre préconise la création d'un conseil des Roms.

Je me demande quand et comment elle mettra son intention en œuvre :

1) Admet-elle qu'il ne faut pas trop tergiverser, étant donné les besoins aigus et les appels à l'aide lancés par nos villes et communes ?

2) Dans quelle mesure la proposition de créer un conseil des Roms est-elle concrète ? Un accord a-t-il été atteint au sein du gouvernement ? Des pourparlers ont-ils déjà été menés avec les instances et les parties concernées ? A-t-on prévu des budgets ? Quelle est la situation présente ?

3) La ministre a-t-elle déjà élaboré des idées et des projets quant à la composition et au fonctionnement de ce conseil ?

4) Quelles seront les tâches dévolues au conseil des Roms ? À quels objectifs concrets répondent-elles ?

Réponse reçue le 8 novembre 2011 :

1. Je tiens d'abord à vous faire savoir que j'ai pris cette question à bras le corps.

2. L'ASBL European Roma Information Office (ERIO) a introduit un dossier dans le cadre de l'Appel à projets FIPI de 2011. Leur projet qui avait pour objectif la création d'un Conseil des Roms a été sélectionné. ERIO est une ASBL belge qui défend les intérêts et promeut les discussions politiques et publiques sur les questions des Roms. Elle fournit également des informations factuelles et objectives sur des questions politiques aux institutions Européennes, aux organisations Roms et autorités publiques, et elle remplit un rôle essentiel dans la création du premier Conseil Roms belge. L'année qui vient, ils se concentreront sur trois lignes d'action dans le cadre du projet FIPI :

La composition et donc la création du Conseil des Roms ;

Le renforcement Les membres du Conseil des Roms ;

Faire pression sur tous les organes politiques pertinents afin que le Conseil des Roms soit reconnu de manière structurelle.

ERIO a déjà publié une offre d'emploi pour engager un coordonnateur de projet 'à temps plein pendant un an et a également publié un appel à candidatures pour le Conseil des Roms.

3. Comme je l'ai déjà dit, l'année écoulée nous avons beaucoup travaillé et tenu des réunions avec les divers groupes d'intérêt sur la création de ce Conseil des Roms. Au cours de ces réunions un certain nombre d'options politiques ont été prises. Parmi celles-ci figurent :

Des critères formulés pour les membres du Conseil des Roms ;

une structure établie ;

des objectifs clarifiés.

Je suppose qu'ERIO communiquera en temps voulu la composition et les missions du Conseil des Roms.

Il est bien entendu, très important que ce Conseil des Roms puisse compter sur un soutien politique, afin qu'on n'en reste pas au niveau d'un simple projet et que ce Conseil puisse devenir un organe structurel.

4. Une fois le Conseil des Roms composé (au cours des mois a venir) et une vision claire établie, il sera nécessaire d'en débattre, ce qui pourra se faire lors d'une conférence interministérielle.