Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-1804

de Bert Anciaux (sp.a) du 21 mars 2011

au ministre de la Défense

La présence du ministre au de l'armement IDEX à Abu Dhabi

commerce des armes
Émirats arabes unis

Chronologie

21/3/2011 Envoi question
18/5/2011 Réponse

Requalification de : demande d'explications 5-596

Question n° 5-1804 du 21 mars 2011 : (Question posée en néerlandais)

Le ministre de la Défense a visité le salon biennal de l'armement IDEX à Abu Dhabi, l'un des Émirats arabes unis. Le ministre a fermement nié s'y être rendu pour acheter ou pour vendre, mais bien pour conclure des accords sur la coopération au sujet de la présence belge en Afghanistan. Abu Dhabi pourrait servir d'étape pour le transit d'infrastructures d'entretien vers l'Afghanistan.

Comment le ministre justifie-t-il sa présence au salon de l'armement IDEX à Abu Dhabi, où, selon ses dires, il n'avait aucune intention d'achat ou de vente ? Sa visite à ce salon relève-t-elle d'un concours de circonstances purement fortuit, d'un passage imprévu lors d'une mission officielle à Abu Dhabi dans le cadre de la recherche d'étapes pour l'envoi d'unités militaires belges en Afghanistan ? Le ministre ne considère-t-il pas les possibilités offertes par ce salon, qui, fort de son budget annuel estimé à plus de 60 milliards d'euros, est le marché de l'armement des États du golfe le plus convoité, comme suffisamment pertinentes pour s'y rendre dans le cadre d'une visite bien préparée et organisée ? Le ministre peut-il nous certifier qu'il n'a noué aucun contact au sujet de l'achat ou de la vente d'armes lors de ce salon ? Dans l'affirmative, pourquoi y était-il présent ? Dans la négative, pourquoi a-t-il adopté cette position ?

Réponse reçue le 18 mai 2011 :

L’honorable membre est prié de trouver ci-après la réponse à ses questions.

Je renvoie l’honorable membre à la réponse à la question orale n° P0117 de M. le Député Dirk Van der Maelen (CRIV 53 PLEN 020 du 24 février 2011) et à la réponse aux questions jointes orales n° 3004, 3005, 3147 et 3148 des MM les députés Theo Francken, Wouter De Vriendt et Dirk Van der Maelen (CRIV 53 COM 161 du 16 mars 2011).