Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-1515

de Martine Taelman (Open Vld) du 25 février 2011

à la ministre de l'Intérieur

Port d'Anvers - Interception de véhicules volés - Évolution - Valeur marchande

installation portuaire
vol
automobile
trafic illicite
statistique officielle

Chronologie

25/2/2011 Envoi question
5/4/2011 Réponse

Question n° 5-1515 du 25 février 2011 : (Question posée en néerlandais)

En réponse à ma question écrite n° 4-2852, la ministre a fait savoir qu'en 2008, 205 véhicules volés et détournés ont été interceptés dans le port d'Anvers. En 2007, ce nombre était de 230 véhicules. En 2005 et 2006, la police de la navigation avait intercepté respectivement 196 et 328 véhicules.

Pour connaître l'évolution du nombre de voitures volées interceptées dans les ports, je souhaiterais poser les questions suivantes :

1) Combien de véhicules volés ou détournés ont-ils été interceptés en 2009 et en 2010 dans le port d’Anvers ? Combien en a-t-on dénombré ces dix dernières années (chiffres ventilés par année) ?

2) Quelle était la valeur marchande moyenne de ces voitures ?

3) Le nombre d'interceptions reste-t-il plus ou moins stable ?

Réponse reçue le 5 avril 2011 :

L’honorable membre trouvera ci-après la réponse à ses questions.

1. Nombre d’interceptions de voitures (volées ou détournées) par année:

2. Étant donné que la SPN n’intercepte plus les véhicules meilleur marché et plus âgés comme la Toyota Corolla (belge) et la Toyota Starlet (principalement néerlandaise) mais que le nombre de voitures interceptées est resté plus ou moins stable, nous pouvons conclure logiquement que la valeur marchande moyenne a augmenté.

Une des raisons qu’on ne trouve plus les deux types de voitures mentionnés est que la destination de ces voitures était Luanda (Angola), mais que là, le marché pour les voitures de plus de cinq ans s’est fermé.

3. Un résultat d’environ 200 interceptions par an donne une image réaliste du résultat moyen qu’on peut chercher à atteindre si on tient compte de l’offre.

Les pointes vers le haut étaient les années 2004 (on trouvait des voitures françaises qui étaient volées par escroquerie avec des chèques falsifiés), 2006 (grand nombre de vieilles voitures,Toyota Starlet, volées aux Pays-Bas) et 2009 (nouvelle augmentation des interceptions des Toyota Starlet néerlandaises de plus de 20 ans plus le phénomène des vols multiples de vieilles voitures belges, Toyota Corolla, années de construction 1993-1996).