Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-10786

de Bert Anciaux (sp.a) du 9 janvier 2014

au ministre des Entreprises publiques et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Gare de Malines - Travaux - Conséquences sur le trafic ferroviaire

Société nationale des chemins de fer belges
durée du transport
gare ferroviaire
transport de voyageurs

Chronologie

9/1/2014 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Question n° 5-10786 du 9 janvier 2014 : (Question posée en néerlandais)

Les travaux effectués à l'arrière de la gare de Malines peuvent difficilement être qualifiés de soudains et inattendus ; ils relèvent d'une approche radicale. Ils se déroulent en outre non loin des voies ferrées. On pourrait supposer que les effets de ces travaux sur le trafic ferroviaire auraient été évalués de manière particulièrement précise. Il semble pourtant que cela n'ait pas été le cas car des éboulement ont été constatés... avec des effets particulièrement indésirables sur le passage des trains. Il s'agit en l'occurrence de la ligne Bruxelles-Anvers, la plus dense.

D'où les questions suivantes :

1) Comment est-il possible que ces travaux aient quand même des effets indésirables, comme de ralentir le trafic au niveau de l'axe Bruxelles-Anvers, axe fort utilisé ?

2) Pourquoi les nombreux ingénieurs concernés n'ont-ils pas été en mesure, sachant que ces travaux se déroulaient à proximité immédiate des voies ferrées, d'évaluer à l'avance ces effets afin d'éviter de tels retards ?