Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-10686

de Elke Sleurs (N-VA) du 18 décembre 2013

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Mise en œuvre du plan VIH

sida
programme d'action

Chronologie

18/12/2013 Envoi question
18/12/2013 Retrait question

Question n° 5-10686 du 18 décembre 2013 : (Question posée en néerlandais)

À la mi-octobre, le plan VIH a été présenté. Il vise à diminuer le nombre d'infections, à favoriser l'accès à la prévention et à l'accompagnent de qualité, à diminuer la stigmatisation et la discrimination. En pratique, ce plan prévoit que l'on s'appuie sur quatre piliers : la prévention, le dépistage, la prise en charge de personnes contaminées par le VIH et leur qualité de vie. Réparties dans ces quatre domaines, se trouvent pas moins de 58 actions sur lesquelles on se concentrera de préférence. Ces 58 actions devront être mises en œuvre par l'autorité politique compétente. En l'occurrence, il s'agit de la ministre fédérale de la Santé publique, des ministres de la Santé publique des communautés et régions, de la ministre de la Justice, de la ministre de l'Égalité des chances, etc.

Les quatre dernières de ces 58 actions ont particulièrement trait à la coordination, à l'évaluation et au contrôle de ce plan. Ainsi l'action 54 demande la création d'une structure permanente de concertation et de pilotage. L'action 55 demande en outre d'ériger un Conseil des personnes vivant avec le VIH, pour les associer à l'exécution du plan. L'action 58 demande de garantir une concertation régulière entre les différentes autorités politiques et administratives. La phase de mise en œuvre du plan s'étend d'octobre 2013 à avril 2014, mais il semble dès à présent clair que la coordination sera cruciale si l'on veut enregistrer des progrès.

Voici mes questions.

1) Madame la ministre, pouvez-vous me donner davantage d'informations concrètes sur la structure permanente qui doit être créée en vertu de l'action 54 ? Comment sera-t-elle composée ? Quel budget est-il prévu à cette fin ? A-t-on vérifié si ses tâches ne pouvaient pas être confiées à une structure existante ?

2) L'on veut que des personnes vivant avec le VIH soient membres de cette structure permanente or un autre point d'action vise à créer un Conseil des personnes vivant avec le VIH : où est la différence ?

3) Il est aussi question d'une concertation administrative et politique : avez-vous davantage de précisions ou cela se déroulera-t-il au sein de la structure permanente mentionnée précédemment ?