Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-10554

de Bert Anciaux (sp.a) du 9 décembre 2013

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Enfants - Dents - Anomalies - Phénomène de l'hypominéralisation des molaires - Recherche

médecine dentaire

Chronologie

9/12/2013 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Question n° 5-10554 du 9 décembre 2013 : (Question posée en néerlandais)

Dans les médias, on rapporte que cinq à dix pour cent des enfants sont confrontés à une hypominéralisation des molaires, ce qui rend les molaires molles et friables. Ce nombre a augmenté durant les dernières années, cela concerne surtout de très jeunes enfants, en-dessous de six ans. L'effritement atteint surtout les quatre premières dents définitives. Les chercheurs n'ont pas encore trouvé la cause de ce phénomène.

Voici mes questions :

1) La ministre confirme-t-elle que les jeunes enfants sont bien plus que dans le passé confrontés au phénomène d'hypominéralisation des molaires et que cela concerne entre cinq et dix pour cent de tous les enfants ?

2) Confirme-t-elle que la science n'a aucune explication de ce phénomène récent et fréquent ?

3) Ce phénomène touche-il également de plus en plus d'enfants au niveau international ? La ministre possède-t-elle des données au sujet de l'incidence de ce phénomène dans les pays voisins ?

4) A-t-elle déjà passé commande d'une recherche scientifique spécifique ? Si oui, quand l'a-t-elle fait, avec quel sujet de recherche et quel calendrier ? Si non, est-ce parce que la ministre estime que ce sujet est insuffisamment pertinent ou est-ce parce que il y a déjà une recherche en cours au niveau international ? Dans ce dernier cas, notre pays y participe-t-il ?