Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-6503

de Anke Van dermeersch (Vlaams Belang) du 15 janvier 2010

au ministre pour l'Entreprise et la Simplification

Service public fédéral (SPF) Économie, PME, Classes moyennes et Énergie - Ouvrages de bibliothèque - Inventaire physique - Lacunes

ministère
bibliothèque
catalogue
répertoire

Chronologie

15/1/2010 Envoi question (Fin du délai de réponse: 18/2/2010 )
23/2/2010 Réponse

Question n° 4-6503 du 15 janvier 2010 : (Question posée en néerlandais)

En ce qui concerne les actifs de la classe 246 (ouvrages de bibliothèque), l’inventaire physique est composé principalement, pour ne pas dire exclusivement, d’un catalogue (public), dont les données ou la numérotation permettent très difficilement de retrouver la trace des mises en service et des désaffectations. Ces bibliothèques sont généralement placées sous la responsabilité exclusive d’un bibliothécaire ou d’un archiviste, qui ne sont guère, voire jamais, contrôlés par un service indépendant. Tel est le cas, notamment, au service public fédéral (SPF) Économie, PME, Classes moyennes et Énergie, qui dispose de collections de grande valeur. Le catalogue de la bibliothèque du Fonds Quetelet est incomplet et ne contient aucune information concernant les acquisitions (année ou montant des achats), si ce n’est des informations aléatoires.

Quelles mesures le ministre a-t-il déjà prises pour combler les lacunes présentes dans l'inventaire physique des actifs de la classe 246?

Réponse reçue le 23 février 2010 :

Le catalogue en ligne de la Bibliothèque Fonds Quetelet est en effet incomplet. La bibliothèque remonte à 1841, année où fut créée la « Commission Centrale de Statistique » sous la présidence d’Adolphe Quetelet. Cette collection a été, après la seconde guerre mondiale, intégrée dans la bibliothèque du service d’études du ministère des Affaires économiques et porte depuis lors le nom de « Fonds Quetelet ».

Seuls les livres et le catalogue de fiches ont été repris, pas les pièces administratives. Les fiches indiquent toutefois l’année de parution, pour autant qu’elle soit connue mais ne contiennent aucune donnée quant au prix. Ceci vaut également pour les acquisitions jusque 1972. Les données de prix ne figuraient que sur les factures qui n’ont pas été conservées.

En 1972, le système a été informatisé avec une rétro-cataloguisation jusque 1969 pour que tous les ouvrages (livres, magazines et articles de revues), qui ont été encodés depuis cette année-là, puissent figurer au catalogue. En 2007, la rétro-cataloguisation des ouvrages plus anciens a été entamée. Ce projet a été momentanément interrompu par manque de personnel. Il est à signaler qu’aucune de ces données sur les prix ne pourra être introduite car elles ne sont pas mentionnées dans les ouvrages.

Le catalogue en ligne de la Bibliothèque Fonds Quetelet mentionne cependant l’année d’édition, ce qui donne une bonne indication de l’année d’achat puisque la bibliothèque tente de maintenir actuelle sa collection.

Depuis 2004, la bibliothèque travaille avec le logiciel Brocade. Cette application permet de reprendre le prix et la date de commande, mais ces renseignements ne font pas partie du catalogue en ligne. Ces données peuvent toutefois être obtenues à l’aide d’un module de reporting.

Lors de la conversion des données catalographiques, les données concernant la commande ne sont pas reprises et seules les données de prix et de temps sont disponibles pour les commandes qui ont été directement introduites dans Brocade.

La Bibliothèque Fonds Quetelet est une bibliothèque de conservation, ce qui signifie qu’en principe, aucun ouvrage n’est éliminé. Si cela devait quand même se produire, ces pièces seront proposées à la section Patrimoine, du Service public fédéral (SPF )Finances.