Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-536

de Yves Buysse (Vlaams Belang) du 3 avril 2008

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique

Dossier médical global

médecin
médecine générale
données médicales
statistique officielle
répartition géographique

Chronologie

3/4/2008 Envoi question (Fin du délai de réponse: 8/5/2008 )
22/4/2008 Réponse

Réintroduction de : question écrite 4-296

Question n° 4-536 du 3 avril 2008 : (Question posée en néerlandais)

La ministre peut-elle me communiquer, pour 2006 et, si possible, pour 2007 également, le nombre de patients qui ont intégré le système du dossier médical global ? Peut-elle ventiler les chiffres par province ou par région ?

Comment la ministre évalue-t-elle l’évolution de ces chiffres ? Des mesures ou des initiatives sont-elles attendues sur la base de cette évaluation afin d’inciter davantage de patients à intégrer le système ?

Réponse reçue le 22 avril 2008 :

Le dossier médical global (DMG) est en croissance constante. Il y en a actuellement 3,1 millions. Le taux de couverture de la population est d'approximativement 30 %.

Le taux de couverture est de 43 % en Flandre, de 18 % en Wallonie et de 15 % à Bruxelles.

La distribution par province en Flandre oscille de 37 % en Brabant flamand à 52 % dans le Limbourg. En Wallonie, la couverture va de 16 % en province de Luxembourg à 20 % dans la province de Namur.

Province

Total

% DMG/hab.

Anvers

744 719

44 %

Brabant flamand

387 727

37 %

Brabant wallon

65 985

18 %

Bruxelles-Capitale

151 494

15 %

Flandre occidentale

517 656

45 %

Flandre orientale

559 688

40 %

Hainaut

243 296

19 %

Liège

186 358

18 %

Limbourg

421 709

52 %

Luxembourg

40 894

16 %

Namur

90 600

20 %

Total

3 410 126

32 %

Wallonie

627 133

18 %

Bruxelles-Capitale

151 494

15 %

Flandres

2 631 499

43 %

La couverture par arrondissement montre que cette différence entre la Flandre et le reste du pays est uniforme, comme l'illustre la carte du taux de couverture (1)  :

— en bleu : les taux de couvertures inférieurs à 30 %;

— en rouge : les taux de couvertures supérieurs à 30 %.

Les couleurs foncées représentent les extrêmes : aucun arrondissement ne dépasse 60 % et aucun arrondissement n'est inférieur à 10 %. En Flandre, les arrondissements en tête de liste sont situés dans le Limbourg et à Ypres. En Wallonie, les arrondissements les mieux couverts sont Philippeville, Tournai et Mouscron.

Le niveau global d'adhésion au DMG est encourageant pour un système lancé il y a à peine six ans. Je suis consciente des efforts qui doivent encore être entrepris pour encourager la fidélisation des patients. Je voudrais d'ailleurs vous signaler que le DMG a été récemment valorisé financièrement et qu'il est en plus maintenant prolongé automatiquement chaque année, pour autant que le patient ait eu un contact au courant de l'année précédente. Je suis également consciente des différences qui existent entre les différentes parties du pays.

La Flandre dispose d'une meilleure couverture que Bruxelles et la Wallonie, en partie parce que sa population est plus âgée. En effet, le DMG était initialement prévu pour les patients âgés. Mais ceci n'explique pas complètement le retard de la Wallonie et de Bruxelles. D'autres facteurs jouent un rôle, comme la place du médecin généraliste dans l'offre de soins ou comme des facteurs socioculturels influençant l'adhésion de la population au système.

Pour renforcer et encourager le rôle du médecin de famille, les récents accords médico-mutualistes ont prévu, dès 2008, une augmentation de l'honoraire.

Quant à la sensibilisation de la population, ce sont les mutuelles qui s'en chargent. Pour augmenter cette adhésion, une campagne d'information à grande échelle a été organisée en 2007 à l'initiative de mon prédécesseur, Rudy Demotte. Celle-ci n'a pas encore pu être évaluée.


(1) Les données demandées par l'honorable membre lui ont été transmises directement. Étant donné leur nature, elles ne sont pas publiées, mais elles peuvent être consultées au greffe du Sénat.