Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-3898

de Yves Buysse (Vlaams Belang) du 4 aôut 2009

au secrétaire d'État au Budget, adjoint au premier ministre, et secrétaire d'État au Budget, à la Politique de migration et d'asile, à la Politique des familles, et aux Institutions culturelles fédérales

Centre fermé - Construction - Etrangers difficilement contrôlables - Bilan

demandeur d'asile
migration illégale
asile politique
équipement social

Chronologie

4/8/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 3/9/2009 )
16/9/2009 Réponse

Question n° 4-3898 du 4 aôut 2009 : (Question posée en néerlandais)

En réponse à ma demande d'explications relative à la problématique des illégaux à Ostende-Zeebrugge (n°4-1022), Mme Turtelboom a à nouveau indiqué qu'une de ses priorités est la construction d'un centre fermé pour les personnes difficilement contrôlables. Sa capacité maximale serait de 160 personnes.

L'idée de prévoir un centre distinct pour les illégaux avec de graves problèmes de comportement pouvant constituer un danger pour les autres étrangers dans les centres fermés a déjà été formulée en juin 2008 et, après des émeutes, à nouveau en août 2008. Et donc à nouveau aujourd'hui.

J'aimerais obtenir une réponse à quelques questions concrètes.

Où ce centre fermé sera-t-il installé?

S'agit-il d'un centre distinct ou d'une aile séparée d'un centre existant?

Où la construction/rénovation en est-elle?

Quand ce centre fermé sera-t-il opérationnel?

Qui y sera enfermé?

Réponse reçue le 16 septembre 2009 :

Une proposition relative à la construction d’une institution fermée pour patients atteints de problèmes psychiatriques, de toxicomanes et d’anciens détenus. a été étudiée par mon administration.

Ayant reçu la compétence de la gestion de l’asile et de l’immigration depuis peu, je tiens à étudier chaque dossier avant de prendre une quelconque position à leur sujet.. Je compte par conséquent réexaminer ce dossier dans sa globalité ceci en concertation avec mon administration. Je ne manquerai évidemment pas de tenir le Parlement informé.