SÉNAT DE BELGIQUE
________
Session 2012-2013
________
14 mars 2013
________
SÉNAT Question écrite n° 5-8473

de Cécile Thibaut (Ecolo)

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales
________
Réaction allergique aiguë - Adrénaline auto-injectable - Remboursement
________
allergie
médicament
assurance maladie
________
14/3/2013 Envoi question
21/1/2014 Réponse
________
________
SÉNAT Question écrite n° 5-8473 du 14 mars 2013 : (Question posée en français)

En cas de réaction allergique aiguë et afin d'éviter un choc anaphylactique, il est nécessaire que la personne subissant la réaction s'injecte une dose d'adrénaline disponible sous la forme d'auto-injecteur.

Une réaction rapide de la personne souffrante est primordiale, le choc anaphylactique pouvant, dans les cas les plus graves, engager le pronostic vital. C'est pourquoi, les personnes exposées au risque se doivent d'avoir en permanence une dose d'adrénaline auto-injectable à portée de main.

La durée de conservation du produit étant limitée (environs vingt mois), un remplacement fréquent par l'utilisateur est nécessaire. Or, bien qu'incontournable, l'achat d'une dose d'adrénaline est coûteuse et n'est pas remboursée par l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (INAMI) et ce, malgré la prescription médicale.

Envisagez-vous d'élargir, voire de généraliser, le remboursement de l'adrénaline auto-injectable sur prescription pour l'ensemble des patients pour qui le risque d'un réaction allergique aiguë est diagnostiqué ?

Réponse reçue le 21 janvier 2014 :

La spécialité pharmaceutique Epipen® est remboursable au chapitre 1er (c’est-à-dire les médicaments qui ne sont soumis à aucune limitation supplémentaire de remboursement) depuis le 1er mars 2012. Cette spécialité, présentée sous forme d’auto-injecteur, contient de l’adrénaline et est disponible en deux dosages (0,15 mg et 0,30 mg) en fonction du poids corporel. Elle est indiquée dans le traitement d’urgence d’un choc anaphylactique ou d’une réaction allergique sévère aux allergènes tels que les piqûres ou morsures d’insectes, les aliments ou les médicaments.