Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 7-534

de Guy D'haeseleer (Vlaams Belang) du 11 mai 2020

au ministre des Affaires étrangères et de la Défense

Crise du coronavirus - Rapatriements vers des pays tiers - Nombre - Coût (Covid-19)

maladie infectieuse
épidémie
ressortissant étranger
migration de retour

Chronologie

11/5/2020 Envoi question (Fin du délai de réponse: 11/6/2020 )
25/9/2020 Réponse

Question n° 7-534 du 11 mai 2020 : (Question posée en néerlandais)

Les relations internationales sont une matière à caractère transversal.

Dans le cadre de la crise du coronavirus, de nombreuses personnes se trouvant à l'étranger ont demandé à être rapatriées vers la Belgique. On peut se poser la question de savoir si, à l'inverse, des personnes séjournant en Belgique ont pris contact avec les autorités ou ont fait appel à celles-ci, par le biais ou non des canaux diplomatiques de puissances étrangères, en vue d'être rapatriées vers un autre pays (dont elles possèdent la nationalité).

1) Combien de personnes résidant en Belgique ont-elles introduit une demande de rapatriement dans ce sens? Je souhaiterais disposer des chiffres ventilés suivant les pays vers lesquels elles ont souhaité être rapatriées.

2) Combien d'entre elles avaient la double nationalité (la nationalité belge et une autre nationalité)? Pourriez-vous, ici aussi, fournir les chiffres par pays de rapatriement?

3) Par le biais de quels canaux ces demandes de rapatriement ont-elles été introduites? Pourriez-vous fournir un aperçu de ces demandes ventilées par canal?

4) Combien de personnes ont-elles été rapatriées au total et ce, par pays de rapatriement? Pouvez-vous également ventiler ce chiffre entre les personnes qui possédaient la double nationalité (dont la nationalité belge) et les autres?

5) Combien de personnes n'ont-elles pas pu être rapatriées, respectivement par pays de rapatriement? Pour quelles raisons? Combien d'entre elles avaient la double nationalité (dont la nationalité belge)?

6) Quelles compagnies aériennes ont pris part à cette opération, combien de vols ont-elles effectués et combien de passagers ont-elles ramenés vers leur pays ? Pouvez-vous ventiler ces chiffres par compagnie?

7) Si la Belgique a supporté financièrement l'opération, pourriez-vous préciser le coût total de celle-ci, avec une ventilation par type de frais?

Réponse reçue le 25 septembre 2020 :

1) Pendant la crise du coronavirus, mes services ont parfois reçu des informations sur des rapatriements d’autres pays à partir de la Belgique. C’était le cas pour des vols vers l’Argentine, la Colombie, la Turquie et plusieurs autres pays. Mes services n’ont considéré ces vols que dans le cadre d’un éventuel rapatriement de compatriotes à l’étranger, qui ont parfois pu profiter du vol aller vers la Belgique. Ce fut le cas, entre autres, pour les trois pays susmentionnés. Toutefois, mes services ne tiennent pas de statistiques sur les vols partants avec à bord des personnes d’une autre nationalité.

2) Mes services ne tiennent pas de statistiques à cet égard.

3) Les informations concernant les vols dont j’ai été informé sont parvenues soit par l’intermédiaire de l’une de nos ambassades, soit par le biais d’une des ambassades étrangères accréditées en Belgique.

4) Là encore, je ne dispose pas de statistiques à ce sujet. Je ne peux me prononcer sur les nationalités de ces personnes.

5) Malheureusement, mes services ne tiennent pas ce genre de statistiques.

6) J’ai eu connaissance d’un vol de Turkish Airlines vers la Turquie, d’un vol d’Air Belgium vers l’Argentine et d’un vol vers Bogota avec la compagnie aérienne Avianca.

7) Ces opérations n’ont pas été financées par notre pays.