Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 7-1032

de Guy D'haeseleer (Vlaams Belang) du 1 mars 2021

à la secrétaire d'État à l'Égalité des genres, à l'Égalité des chances et à la Diversité, adjointe au ministre de la Mobilité

Services publics fédéraux - Handicapés - Emploi

service public
intégration des handicapés
travailleur handicapé
statistique officielle
ministère
administration publique

Chronologie

1/3/2021 Envoi question (Fin du délai de réponse: 1/4/2021 )
22/4/2021 Réponse

Question n° 7-1032 du 1 mars 2021 : (Question posée en néerlandais)

Les domaines du Bien-être, de la Santé publique et de la Famille sont une compétence de la Communauté flamande, englobant également la politique à l'égard des handicapés. Il s'agit dès lors d'une compétence transversale.

Depuis plusieurs années déjà, les entreprises des secteurs public et privé sont incitées à favoriser l'emploi de personnes handicapées. Un emploi adapté est en effet la meilleure garantie d'intégration de ce groupe très vulnérable dans notre société. De nombreuses initiatives ont déjà été annoncées pour accroître le nombre de personnes handicapées employées dans les services publics, mais les résultats se font à chaque fois attendre.

1) Combien de personnes handicapées travaillaient-elles au sein de votre département en 2019 et en 2020, par rôle linguistique ?

2) Quel pourcentage de l'emploi total les personnes handicapées représentent-elles, pour chaque service public ?

3) Quels efforts ont-ils été fournis pour augmenter ce nombre ?

Je souhaiterais obtenir ces chiffres sur une base annuelle.

Réponse reçue le 22 avril 2021 :

1) En 2019, il y avait 2 membres du personnel en situation de handicap, tous deux appartenant au rôle linguistique francophone. Depuis le 14 septembre 2019, une de ces deux personnes a quitté l’Institut via mobilité pour un autre service public fédéral.

En 2020, 1 membre du personnel francophone en situation de handicap travaillait encore au de mon département.

2) En 2019, il s’agissait de 2 membres du personnel francophones et 0 néerlandophone en situation de handicap sur un effectif total de 48 personnes (24 néerlandophones et 24 francophones), soit 4,17 %. Répartis par rôle linguistique, cela signifie 2 agents francophones en situation de handicap sur un total de 24 agents francophones, soit 8,33 % et 0 agent néerlandophone sur un total de 24 agents néerlandophones, soit 0 %.

En 2020, il s’agissait de 1 collaborateur francophone et 0 collaborateur néerlandophone avec un handicap sur un effectif total de 49 personnes (25 néerlandophones et 24 francophones), soit 2,04 %. Réparti par rôle linguistique, cela signifie 1 membre du personnel francophone avec un handicap sur un total de 24 membres du personnel francophones, soit 4,17 % et 0 membre du personnel néerlandophone sur un total de 25 membres du personnel néerlandophones, soit 0 %.

3) Toutes les sélections sont ouvertes aux personnes en situation de handicap. L’administration utilise les listes distinctes de lauréats avec un handicap. Si des adaptations sont demandées lors des sélections, il en est tenu compte.

En collaboration avec le ministre compétent, une politique d’incitation est envisagée afin d’employer davantage de personnes handicapées. Je vous renvoie à la politique de la ministre De Sutter.