Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-639

de Cécile Thibaut (Ecolo-Groen) du 5 mai 2015

à la ministre de la Mobilité, chargée de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges

Infrabel - Ligne de chemin de fer industrielle 289 - Suppression éventuelle - Entretien du réseau ferré - Maintien

réseau ferroviaire
Société nationale des chemins de fer belges
transport de marchandises

Chronologie

5/5/2015 Envoi question (Fin du délai de réponse: 4/6/2015 )
24/8/2015 Réponse

Question n° 6-639 du 5 mai 2015 : (Question posée en français)

Le 15 juin 1997 était inaugurée la ligne industrielle 289 qui relie la ligne 155 à hauteur de la bifurcation dite de St-Lambert afin de desservir la nouvelle usine des eaux Valvert, située dans le zoning industriel de Gantaufet à Etalle. Cet investissement, pris en charge financièrement par la Région wallonne à hauteur de 80 %, est un outil nécessaire vu les avantages du transport ferré comparativement au transport routier en matière de lutte contre les gaz à effet de serre.

Il me revient qu'Infrabel envisage de suspendre l'entretien de ce raccordement ferré. Ce choix m'interpelle vu l'atout important pour l'attractivité du site de Gantaufet et du site de Croix-Rouge que représente la ligne 289. J'ajoute que le renchérissement progressif des coûts de l'énergie et du transport par la route donnent un avenir économique au chemin de fer à ne pas négliger dans les choix qui sont effectués aujourd'hui.

En effet, les coûts de remise en état de la voie, une fois que celle-ci n'aura plus été entretenue, nécessiteront de nouveaux investissements importants qui risquent de conduire à son abandon.

1) Confirmez-vous la décision d'Infrabel de suspendre l'entretien du raccordement ferré qui relie le site de Gantaufet ? Dans l'affirmative à partir de quelle date cette décision est-elle effective ?

2) Envisagez-vous d'intervenir pour le maintien de l'entretien de ce raccordement ?

Réponse reçue le 24 aôut 2015 :

Il ne s’agit pas de la suppression de la ligne 289, mais bien d’une mise hors service.

Il n’y a plus aucun trafic sur la ligne depuis l’abandon par Valvert du transport d’eaux par voie ferrée.

La mise hors service vise à éviter les coûts liés au maintien de la « parcourabilité » d’une ligne, entre autres les frais liés à l’alimentation en énergie de la signalisation, la visite et l’entretien des voies et appareils de voie, les renouvellements nécessaires, etc.

Un entretien minimum est néanmoins appliqué (désherbage, entretien des ouvrages d’art pour la sécurité des tiers, etc.).

Une réouverture est naturellement toujours envisageable et nécessitera des travaux requis par l’état de l’infrastructure à ce moment.