Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-2322

de Guy D'haeseleer (Vlaams Belang) du 29 janvier 2019

au ministre de la Sécurité et de l'Intérieur

Zones de police - Pénurie d'inspecteurs de police

police
pénurie de main-d'oeuvre

Chronologie

29/1/2019 Envoi question (Fin du délai de réponse: 28/2/2019 )
4/3/2019 Réponse

Réintroduction de : question écrite 6-1351

Question n° 6-2322 du 29 janvier 2019 : (Question posée en néerlandais)

La prévention et la protection sont des compétences communautaires flamandes. Cette question concerne dès lors une compétence transversale.

De plus en plus de zones de police sont confrontées à une pénurie d'inspecteurs de police et, dans de nombreux cas, il n'est dès lors plus possible de compléter les cadres.

1. a) Avez-vous une idée précise de l'importance de la pénurie de personnel de police au sein des différentes zones ? b) Quelle est l'importance de cette pénurie, par zone ?

2. Quelles initiatives avez-vous prises pour remédier à cette pénurie structurelle ?

Réponse reçue le 4 mars 2019 :

1) La police locale comptait un déficit de 1988 personnes ou 6,3% dans le cadre opérationnel à la date du 31 décembre 2018.

2) Afin de pallier les déficits, le recrutement de 2250 membres du personnel est prévu en 2019.

Ces aspirants seront affectés en fin de formation en fonction des besoins émis par la Police Locale et Fédérale.

De plus, un nouveau concept de recrutement des inspecteurs a été développé en 2018 et ce, afin de pouvoir répondre de manière structurelle aux besoins des zones de police. Ce nouveau concept est actuellement soumis au comité de négociation.

Le nouveau concept de recrutement permettra aux zones de police de sélectionner leurs candidats (en menant tout ou une partie de la procédure de sélection) et de les ‘envoyer’ en formation à l'école de police. En d'autres termes, un lien fort s'établira entre le candidat et l'employeur dès le moment de la sélection. En effet, ce nouveau concept permettra aux zones de police d’effectuer un recrutement très ciblé et de rechercher l’adéquation idéale entre le candidat et la zone.

Cette nouvelle approche via la mise en application du recrutement direct permettra de réduire les déficits structurels au sein des zones de police.