Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-1282

de Guy D'haeseleer (Vlaams Belang) du 21 février 2017

au vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, chargé de la Régie des bâtiments

Services de sécurité - Suicides - Nombre

police
sécurité publique
suicide
statistique officielle
répartition géographique

Chronologie

21/2/2017 Envoi question (Fin du délai de réponse: 23/3/2017 )
9/12/2018 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 6-2314

Question n° 6-1282 du 21 février 2017 : (Question posée en néerlandais)

Les domaines politiques du Bien-être, de la Santé publique et de la Famille sont de la compétence de la Communauté flamande. Les services de sécurité sont de la responsabilité du niveau fédéral. Cette question concerne dès lors une compétence tranversale.

Il y a en moyenne davantage de suicides parmi les personnes qui travaillent pour un de nos services de sécurité que sur l'ensemble de la population.

1) Combien de suicides ont-ils eu lieu en 2014, 2015 et 2016 ? Je souhaite obtenir des chiffres ventilés par service de sécurité et par Région. Comment ces chiffres ont-ils évolué par rapport aux années précédentes ?

2) a) Combien de ces suicides ont-ils été commis durant l'exercice de la fonction ?

b) Dans combien de ces cas l'arme de service a-t-elle été utilisée ?

3) a) Combien de ces suicides ont-ils été commis dans le cadre de la vie privée ?

b) Dans combien de ces cas l'arme de service a-t-elle été utilisée ?

c) Quel type de prévention fait-on pour enrayer ce phénomène de société ?

d) Quelles initiatives ont-elles été prises en la matière ?

4) a) Dans combien de ces cas a-t-on pu découvrir la raison exacte de ce geste de désespoir ?

b) Dans combien de cas s'agissait-il d'une raison privée ?

c) Dans combien de cas le geste de désespoir était-il la conséquence d'un problème au sein du milieu du travail ?