Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-12

de Bert Anciaux (sp.a) du 23 octobre 2014

au vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, chargé de la Régie des bâtiments

Pavillon des passions humaines - Restauration - Ouverture plus étendue

beaux-arts
musée
protection du patrimoine

Chronologie

23/10/2014 Envoi question (Fin du délai de réponse: 27/11/2014 )
26/2/2015 Réponse

Aussi posée à : question écrite 6-14

Question n° 6-12 du 23 octobre 2014 : (Question posée en néerlandais)

Lors des Journées du patrimoine, le Pavillon des passions humaines, situé dans le parc du Cinquantenaire, attire toujours une foule nombreuse. Il n'en n'ira pas différemment lors de l'édition 2014. Le pavillon a été construit il y a plus de cent ans à partir d'un projet de Victor Horta et abrite un splendide relief en marbre de Jef Lambeaux, représentant des corps nus contorsionnés. C'est à cette œuvre que le pavillon doit son nom. La restauration du pavillon touche à sa fin. Le relief de Lambeaux ne fait toutefois pas partie de la restauration... car il est dans un état optimal ! Or les joints qui lient les différents blocs de marbre de la sculpture ont été gravement endommagés en 1977. Une restauration s'impose. Carine Cuypers, qui a consacré un livre au Pavillon des passions humaines, a encore plaidé dernièrement en faveur de la restauration de ces nus endommagés dans une lettre ouverte.

La Pavillon des passions humaines n'est pas suffisamment accessible au public. C'est actuellement le régime suivant qui est en vigueur : exclusivement durant la période de l'heure d'été (de fin mars à fin octobre), le mercredi, samedi et dimanche, chaque fois pendant quelques heures, visite d'une heure au maximum, à réserver d'avance, sept euros (!) par personne.

Voici les questions concrètes que j'adresse au ministre.

1) Pour couronner la restauration, ne peut-on charger une firme de restaurer les joints du relief de Lambeaux dans le pavillon Horta ?

2) En concertation avec les Musées royaux d'Art et d'Histoire (MRAH), pouvez-vous élaborer un projet afin de rendre les heures d'ouverture du pavillon plus étendues et plus flexibles et de permettre au public d'admirer dans toute sa splendeur ce joyau de notre patrimoine artistique ? On pourrait rechercher des solutions créatives comme, par exemple, un événement littéraire (présentation d'un livre, conférence, soirée de poésie) ou des concerts de musique classique (comme un premier concert pour les étudiants du Conservatoire). Ce ne sont là que quelques possibilités d'intégrer ce patrimoine exceptionnel dans la vie de tous les jours, d'en améliorer l'accessibilité et de donner à ce chef-d'œuvre méconnu la notoriété qu'il mérite.

Réponse reçue le 26 février 2015 :

L’honorable membre trouvera ci-après la réponse à ses questions :

1. La sculpture « Les Passions humaines » de Jef Lambeaux est gérée par les Musées royaux d’Art et d’Histoire (MRAH).

Son entretien et sa restauration dépendent donc des Musées royaux d’Art et d’Histoire (MRAH).

Le bâtiment (Pavillon de Victor Horta), et son entretien, sont gérés par la Régie des Bâtiments.

2. Cette question est du ressort de ma collègue, la secrétaire d'État compétente pour la Politique scientifique.