Questions et Réponses

Sénat de Belgique

SESSION DE 1995-1996


Bulletin 1-8

16 JANVIER 1996

Questions auxquelles il n'a pas été répondu dans le délai réglementaire
(Art. 66 du règlement du Sénat)

(Fr.): Question posée en français - (N.): Question posée en néerlandais


Ministre des Affaires étrangères

Question nº 22 de M. Anciaux du 30 novembre 1995 (N.) :
Définition du point de vue adopté par le gouvernement belge au cours de la conférence de l'UEO qui s'est tenue le 14 novembre 1995 à Madrid.

Le 14 novembre 1995 a été signé, lors de la conférence des ministres des Affaires étrangères de l'UEO qui s'est tenue à Madrid, un document qui soulignait la nécessité et l'importance de la puissance nucléaire de la France et de la Grande-Bretagne dans le cadre de la future défense commune de l'Europe. L'honorable ministre a, lui aussi, signé ce document au nom du gouvernement belge. Deux jours plus tard, la Belgique soutenait, à l'ONU, une résolution qui condamnait les essais nucléaires français.

L'honorable ministre peut-il confirmer que le point de vue du gouvernement belge implique que la défense européenne doit nécessairement utiliser le parapluie nucléaire français et britannique ? Comment ce point de vue est-il conciliable avec la lutte contre les essais nucléaires français ? Les choses sont-elles actuellement ainsi que des options de politique étrangère aussi importantes sont définies exclusivement au sein du gouvernement belge ? Ce point de vue n'est-il pas contraire aux propos antérieurs de l'honorable ministre ?