Questions et Réponses

Sénat de Belgique

SESSION DE 1995-1996


Bulletin 1-28

24 SEPTEMBRE 1996

Questions posées par les Sénateurs et réponses données par les Ministres

(Fr.): Question posée en français - (N.): Question posée en néerlandais


Premier ministre

Question nº 24 de M. Anciaux du 29 août 1996 (N.) :
Croissance démographique. ­ Limitation des naissances. ­ Déclaration du pape.

Je lis, dans De Morgen du 4 juin 1996, que le chancelier allemand Helmut Kohl estime que le pape Jean-Paul II devrait revoir sa position au sujet de la limitation artificielle des naissances. Le chancelier allemand aurait fait cette déclaration dans une interview à Nord-und Ostdeutschen Kirchenzeitungen. Déjà dans le passé, de très nombreuses personnes ont souligné qu'au rythme actuel, la croissance de la population aura des conséquences désastreuses. Ce sont en premier lieu les pays du tiers monde qui en subiront les conséquences mais, à plus longue échéance, c'est l'ensemble de l'écosystème qui sera lui aussi menacé. M. Kohl, qui est lui-même catholique, a également déclaré qu'il avait déjà abordé quelquefois ce sujet avec le pape. Le chancelier a par ailleurs fait l'éloge d'une déclaration de la conférene épiscopale allemande de 1968, laquelle laisse aux croyants eux-mêmes le soin de décider en leur âme et conscience d'utiliser ou non des contraceptifs.

À cet égard, je souhaiterais poser au Premier ministre les questions suivantes :

1. À l'instar de votre homologue allemand, avez-vous également abordé le problème de la limitation des naissances avec le chef de l'Église lors de sa visite des 3 et 4 juin 1995 en Belgique ?

2. Partagez-vous le point de vue de votre homologue allemand en la matière ?


Réponse : 1. Je n'ai pas l'habitude de rendre public le contenu de mes entretiens avec un chef d'État.

2. Chacun est libre, un chef de gouvernement aussi, d'avoir un point de vue personnel.