Questions et Réponses

Sénat de Belgique


Bulletin 1-77

SESSION DE 1997-1998

Questions posées par les Sénateurs et réponses données par les Ministres

(Fr.): Question posée en français - (N.): Question posée en néerlandais


Vice-premier ministre et ministre de l'Économie et des Télécommunications, chargé du Commerce extérieur (Économie)

Question nº 1112/1 de M. Anciaux du 29 mai 1998 (N.) :
Emploi des langues sur le site web du Bureau fédéral du Plan.

La cellule informatique du Bureau fédéral du Plan a développé la suite logicielle IODE. L'utilisation de IODE est gratuite et le programme peut être téléchargé sur le site web du Bureau fédéral du Plan (http ://www.plan.be/nl/soft/iode.htm). Un manuel est également disponible pour ce programme. Les fonctions du programme et de l'interface sont décrites dans le « Manuel de l'utilisateur » (PDF 1 661 Kb en français). En plus de ce manuel, il existe également une documentation technique (en français) sur les récents développements.

J'aimerai que l'honorable ministre me fasse connaître la raison pour laquelle ce manuel et la documentation technique sont uniquement disponibles en français. Inviterez-vous le Bureau fédéral du Plan à diffuser des versions en néerlandais de ces informations importantes ? Dans la négative, pourquoi ?

Réponse : La cellule informatique du Bureau fédéral du Plan a, avec la collaboration des économètres, développé ces dernières années le logiciel IODE. Ce logiciel présente un grand nombre de fonctions de support au développement et à la gestion des modèles économétriques et des séries chronologiques correspondantes. Ce logiciel était à l'origine à usage interne et uniquement destiné à rencontrer les besoins spécifiques de l'institution. Le développement d'un tel logiciel n'est pas une finalité du fonctionnement du Bureau fédéral du Plan et ne relève pas de ses missions légales. Il offre néanmoins une aide précieuse pour les travaux. De plus, il s'agit d'un instrument en évolution constante, régulièrement adapté en fonction des besoins internes au Bureau fédéral du Plan ou afin d'intégrer de nouvelles possibilités informatiques.

Au sein du Bureau fédéral du Plan, il n'a jamais été jugé indispensable, vu les moyens humains et financiers limités dont il dispose, de donner une priorité à la traduction systématique des versions successives des guides de l'utilisateur ou de la documentation technique d'IODE. Ces documents ne sont pas disponibles que dans la langue des auteurs, parfois en néerlandais, parfois en français.

Lors de l'introduction de Planweb, début 1996, le Bureau fédéral du Plan a décidé, de sa propre initiative, de mettre IODE gratuitement à la disposition d'utilisateurs extérieurs via son site internet. Il est apparu en effet que, même si la distribution de logiciels propres ne constitue pas une des missions du Bureau fédéral du Plan, le logiciel IODE pouvait être utile à des travaux d'ordre économétrique ou statistique, réalisés au sein d'institutions universitaires ou de services d'études d'autres départements ou organismes publics.

Le Bureau fédéral du Plan avait alors le choix, soit d'offrir gratuitement, sans autres investissements, le dossier avec le guide et la documentation existants, c'est-à-dire uniquement dans la langue des auteurs, soit d'y renoncer tant que les moyens nécessaires à une traduction permanente tant en néerlandais ou en français qu'en anglais resteraient indisponibles. Le Bureau fédéral du Plan a opté pour une diffusion immédiate et gratuite de tous les documents tels qu'ils existent et sont utilisés au sein de l'institution.

Via le site Internet, on peut s'inscrire dans un groupe d'utilisateurs. Depuis janvier 1997, 152 utilisateurs sont enregistrés : 123 en Belgique et 29 à l'étranger. Parmi les 123 utilisateurs belges, on dénombre 81 néerlandophones, dont entre autres des collaborateurs de différentes universités flamandes, des agents de l'administration flamande, des cabinets flamands et un membre néerlandophone de la Chambre des représentants. Toutes ces personnes sont régulièrement informées des adaptations et de nouvelles applications et sont invitées à des séminaires auxquels les informaticiens du Bureau fédéral du Plan, chacun dans sa langue maternelle, parfois en français, parfois en néerlandais, et toujours sans traduction, présentent les adaptations du logiciel IODE. Ces séminaires n'ont, jusqu'à présent, suscité que des réactions positives.

Depuis l'introduction d'IODE via Internet, le bureau n'a reçu en tout qu'une seule réaction négative d'un néerlandophone, qui nous a adressé un e-mail d'une « Law-faculty » d'une université flamande.

Si, à l'avenir, il s'avérait que plusieurs utilisateurs potentiels de ce logiciel, très spécialisé, étaient handicapés par l'absence d'un guide de l'utilisateur intégralement en néerlandais, le Bureau fédéral du Plan examinerait la possibilité d'une traduction de ces documents, en priorité vers l'anglais, en recourant pour le financement, soit à des crédits budgétaires, soit à la commercialisation du logiciel.