Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-9783

de Jean-Jacques De Gucht (Open Vld) du 26 aôut 2013

à la vice-première ministre et ministre de l'Intérieur et de l'Égalité des Chances

Mariages forcés à l'étranger - Nombre - Mesures

mariage forcé
statistique officielle
Belges à l'étranger

Chronologie

26/8/2013 Envoi question
16/4/2014 Réponse

Question n° 5-9783 du 26 aôut 2013 : (Question posée en néerlandais)

Le phénomène n'est malheureusement pas récent : des jeunes, principalement des filles, sont obligés de se marier à l'étranger. Ces jeunes – qui ne sont souvent âgés que de 15 à 16 ans - sont donc, surtout durant l'été, envoyés par avion vers des destinations telles que le Pakistan, le Bangladesh, l'Inde, la Turquie ou la Somalie.

Pour tenter d'enrayer ce phénomène, une organisation britannique conseille aux jeunes qui risquent d'en être victimes de cacher une cuillère dans leurs sous-vêtements. Lors de l'habituel passage par le détecteur de métaux, les agents de sécurité ont ainsi l'occasion de prendre le jeune à part et de lui venir en aide.

Je souhaiterais poser les questions suivantes à la ministre :

1) Dispose-t-elle de chiffres concernant les jeunes belges obligés de se marier à l'étranger ? Combien de cas sont-ils connus en Belgique pour cette année et pour 2010, 2011 et 2012 ?

2) Combien de pays ont-ils, en l'occurrence, constitué la destination finale ?

3) Quelles mesures les autorités fédérales prennent-elles pour combattre ce phénomène ?

4) Quelles mesures sont-elles prises en concertation et en collaboration avec les communautés et régions ?

Réponse reçue le 16 avril 2014 :

La problématique soulevée relève des attributions de la ministre de la Justice.