Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-9336

de Bert Anciaux (sp.a) du 12 juin 2013

à la vice-première ministre et ministre de l'Intérieur et de l'Égalité des Chances

Direction de la police du Limbourg - Décision de quitter la caserne de police de Tongres récemment rénovée

bâtiment public
police

Chronologie

12/6/2013 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Question n° 5-9336 du 12 juin 2013 : (Question posée en néerlandais)

La direction de la police du Limbourg a annoncé que les policiers qui travaillent actuellement dans la caserne de Tongres devraient sous peu s'installer auprès de leurs collègues à Hasselt. Cette décision a entraîné une avalanche d'incompréhension. Si l'on récapitule les arguments, la décision apparaît en effet pour le moins très curieuse ; certains iraient sans doute plus loin encore dans leur jugement. Un petit résumé :

- La caserne de police de Tongres a été très récemment rénovée en profondeur, cela a coûté 9 millions d'euros. Lors de l'inauguration solennelle et joyeuse de la nouvelle caserne, les hauts fonctionnaires de la police se sont montrés fiers comme Artaban de leur nouvelle infrastructure tellement contemporaine et même d'avant-garde, et particulièrement des laboratoires de police les plus modernes du pays.

- La caserne de Hasselt ne semble pas prévue pour accueillir le personnel supplémentaire qui devrait déménager depuis Tongres... peut-être devra-t-on transformer ou reconstruire.

- La police est apparue ces derniers mois régulièrement et souvent de manière grotesque dans l'actualité à l'occasion d'économies drastiques : plus d'argent pour acheter du papier de toilette, courrier transporté d'Anvers à Bruxelles à cause d'une pénurie aigüe de timbres -postes, etc.

Tout cela donne une image d'une direction de la police du Limbourg totalement déconnectée ou débridée, pourvu que le sommet national de la police ne l'accompagne pas sur cette voie.

1) La ministre confirme-t-elle la décision de la direction de la police du Limbourg de transférer le personnel actuellement occupé dans la caserne de Tongres à la caserne de Hasselt ?

2) Reconnait-elle que la caserne de Tongres a été très récemment rénovée en profondeur pour 9 millions d'euros et que la caserne de Hasselt n'est pas prévue pour accueillir ce personnel supplémentaire ? Comment explique-t-elle la décision assez inexplicable de la direction de la police du Limbourg ? Quelle est la raison de cette décision, quels sont les arguments ?

4) La ministre rappellera-t-elle à l'ordre la direction de la police du Limbourg et rejettera-t-elle radicalement cette décision, ou tend-elle à y donner suite ? Comment explique-t-elle qu'une caserne de police si récemment rénovée soit après à peine un an d'occupation considérée comme superflue par les responsables directement intéressés ? Quelles conclusions en tire-t-elle sur la planification pluriannuelle de l'infrastructure et des effectifs, et demandera-t-elle des comptes à ce sujet aux responsables ?

5) La ministre est-elle d'accord avec l'analyse faite entre autres par plusieurs médias et différents syndicats de la police, qui se demandent si la direction de la police qui laisse tout cela se produire possède encore un quelconque sens de la réalité ?