Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-9194

de Freya Piryns (Groen) du 5 juin 2013

à la secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, à l'Intégration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, adjointe à la ministre de la Justice

Les actions en faveur des femmes dans les centres d'accueil pour demandeurs d'asile

asile politique
maternité
femme migrante
demandeur d'asile

Chronologie

5/6/2013 Envoi question
10/6/2013 Réponse

Requalification de : demande d'explications 5-3445

Question n° 5-9194 du 5 juin 2013 : (Question posée en néerlandais)

Le Petit Château abrite actuellement l'exposition « Transit 51 », qui présente des portraits de demandeuses d'asile. La secrétaire d'État a annoncé lors de la présentation de cette exposition que Fedasil élargissait les initiatives en faveur des femmes dans les centres d'accueil pour demandeurs d'asile. Le problème des réfugiés touche en effet souvent très durement les femmes.

La secrétaire d'État pourrait-elle m'indiquer en quoi consistent les actions en faveur des femmes actuellement menées dans les centres ouverts mais aussi et surtout dans les centres fermés, et de quelle manière elles seront élargies ?

Quelles politiques et infrastructures spécifiques sont-elles prévues pour les femmes enceintes ?

Réponse reçue le 10 juin 2013 :

L’honorable membre trouvera ci-après la réponse à ses questions. 

Les centres fermés réservés aux femmes sont des centres fermés pour illégaux à Bruges (CIB), le centre de transit Caricole (CT Caricole) à Steenokkerzeel et le centre de rapatriement 127bis également situé à Steenokkerzeel (CR 127bis ). 

Les éducateurs dans ces différents centres prévoient une offre d'activités spécialement adaptée aux femmes. Les psychologues de centre et l'équipe médicale de ces centres accordent une attention particulière aux plaintes psychiques et médicales éventuelles de ce groupe de résidentes. S'il y a des antécédents d'abus sexuels un suivi psychologique est offert. 

Les femmes enceintes bénéficient d'un suivi médical intensif qui par ailleurs est présent sur une base quotidienne. De cette manière on peut répondre adéquatement aux besoins spécifiques.  

Dans les centres d'accueil ouverts les femmes bénéficient également d'une attention particulière grâce à la politique 'gender mainstreaming' de Fedasil. 

Dans la mesure du possible il est tenu compte du genre, de l'âge, de l'état de santé et de la composition de la famille des demandeurs d'asile et en l'occurrence également de la vulnérabilité des femmes lors de la désignation de la place d'accueil. Par conséquent les femmes seules ne se verront jamais désigner une structure d'accueil qui ne dispose pas de chambres à coucher pouvant se fermer.  

Fedasil est aussi la cheville ouvrière d'initiatives ayant pour but :

Ceci est rendu possible d'une part grâce aux activités pour les femmes qui existent dans la plupart des centres d'accueil et d'autre part via la collaboration avec des organisations qui disposent d'une très grande expertise en cette matière, telles, GAMS (Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles), Intact et le Conseil national des femmes ainsi que les projets du Fonds européen pour les réfugiés (FER) qui privilégient toujours les groupes cibles vulnérables. 

À ma demande Fedasil élabore actuellement une politique proactive et participative relative à la violence, la prévention de la violence et de la sécurité accordant une attention particulière à la violence interfamiliale. Outre, elle s'est également engagée dans le cadre du plan d'action national dans la lutte contre la violence au sein du couple et autres formes de violence intrafamiliale. 

Quant aux femmes enceintes mis à part le suivi que nous accordons à la grossesse nous collaborons également avec Kind en Gezin (Enfance et Famille), nous suivons de près les mesures préventives pour les demandeuses d'asile enceintes qui séjournent dans l'accueil, telles la préparation prénatale et les conseils diététiques.  

Outre, il existe au sein du réseau d'accueil quelques initiatives d'accueil qui visent les mineurs ou mères célibataires: Le centre d'accueil fédéral de Rixensart héberge des filles mineures non-accompagnées enceintes et des jeunes mères et, à Louvranges, Caritas a une initiative d'accueil où elle accueille des femmes seules accompagnées de jeunes enfants.