Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-8770

de Elke Sleurs (N-VA) du 19 avril 2013

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Les patients admis pour brûlures

statistique de la santé
répartition géographique
hospitalisation
médecine d'urgence
feu d'artifice

Chronologie

19/4/2013 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Réponse provisoire (pdf)

Requalification de : demande d'explications 5-3154

Question n° 5-8770 du 19 avril 2013 : (Question posée en néerlandais)

Le 15 mars 2012, je vous ai adressé une question écrite (5-5882) afin d'obtenir davantage de données sur les patients ayant été admis pour brûlures.

Fin décembre, des médecins de différents centres pour grands brûlés ont écrit une lettre ouverte. Afin d'éviter des tragédies associées aux feux d'artifice pendant la période des fêtes de fin d'année, les médecins ont demandé aux citoyens de prendre des mesures de précaution. Comme aucun chiffre n'est actuellement disponible en ce qui concerne le nombre de grands brûlés, j'aimerais obtenir de la ministre une réponse aux questions suivantes.

1. À quelle fréquence des patients ont-ils été admis aux urgences ces cinq dernières années avec des « brûlures » comme diagnostic principal ? J'aimerais obtenir ces chiffres ventilés par année, par mois, par région et par degré de gravité.

2. Le nombre de brûlés hospitalisés la nuit de la Saint-Sylvestre est-il significativement supérieur à celui d'autres dimanches et jours fériés ? Observe-t-on des différences en ce qui concerne le degré de gravité et entre les régions ?

3. À quelle fréquence des patients ont-ils été hospitalisés ces cinq dernières années dans un service doté de lits pour brûlés ? J'aimerais obtenir ces chiffres ventilés par année, par mois, par région et par degré de gravité.