Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-6645

de Yves Buysse (Vlaams Belang) du 3 juillet 2012

au vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et des Affaires européennes

La mobilisation des Turcs à l'étranger

Turquie
diaspora
intégration des migrants
migrant

Chronologie

3/7/2012 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Requalification de : demande d'explications 5-2303

Question n° 5-6645 du 3 juillet 2012 : (Question posée en néerlandais)

Selon « Die Welt » du 18 avril 2012, le gouvernement turc projette - sous le prétexte de protéger les Turcs à l'étranger contre le racisme - d'utiliser son importante diaspora à l'étranger à des fins politiques. Le moteur de cette opération est le « ministère des Turcs à l'étranger », créé en 2010. Les organisations turques établies à l'étranger seraient invitées à des congrès en juin et septembre pour participer à la création d'un véritable réseau de Turcs à l'étranger et au développement d'une stratégie visant à la défense des intérêts de la (des) communauté(s) turque(s) à l'étranger par des canaux juridiques. Ce dossier prend de l'importance politique puisque ce même « ministère des Turcs à l'étranger » a déjà invité, début 2010, 1500 politiques turcs d'Europe à une conférence secrète lors de laquelle la colonie turque d'Europe a été appelée à défendre avant tout les intérêts turcs ; cette initiative a, à l'époque, fait grand bruit aux Pays-Bas et en Allemagne.

Le gouvernement belge est-il au courant de cette nouvelle initiative du gouvernement turc ?

Le gouvernement turc a-t-il annoncé et expliqué cette initiative ?

Le ministre estime-t-il que le racisme à l'égard des Turcs, invoqué officiellement, a pris des proportions telles qu'il justifie pareille intervention du gouvernement turc ?

Le ministre pense-t-il que la Turquie ait le droit de s'ériger en protecteur de la colonie turque d'Europe et de s'immiscer de la sorte dans les affaires intérieures des États membres de l'UE ?

Le ministre considère-t-il que l'attitude du gouvernement turc soit favorable à l'intégration des Turcs et/ou des ressortissants d'origine turque dans notre pays ?

Le ministre a-t-il connaissance de réactions d'autres États membres de l'UE à cette nouvelle initiative du gouvernement turc ?

L'initiative du gouvernement turc a-t-elle déjà été évoquée à l'échelon européen ?