Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-5560

de Elke Sleurs (N-VA) du 8 février 2012

à la vice-première ministre et ministre de l'Intérieur et de l'Égalité des Chances

Moyens d'intervention - Services de secours - Ambulances - Optimisation - Chiffres

premiers secours
médecine d'urgence
lutte anti-incendie
transport de malades
police
statistique officielle
répartition géographique
statistique de la santé

Chronologie

8/2/2012 Envoi question
14/3/2013 Réponse

Aussi posée à : question écrite 5-5561

Question n° 5-5560 du 8 février 2012 : (Question posée en néerlandais)

Dans sa note de politique, la ministre s'engage à améliorer encore l'organisation des moyens d'intervention (ambulances, PIT, SMUR, service d'incendie). Lorsque la vie est en jeu, il ne faut pas perdre une seconde. Une enquête réalisée aux Pays-Bas a démontré que l'intervention des ambulances n'est pas optimale. Actuellement, on s'emploie à réformer en profondeur les méthodologies d'organisation.

De ce point de vue, une analyse détaillée des services de secours actuels en Belgique revêt une importance toute particulière. L'avis du Conseil national des secours médicaux d'urgence qui, en 2009, a appelé à un contrôle plus détaillé de la performance des ambulances est éloquent à cet égard.

Je souhaiterais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) À combien de moyens d'intervention a-t-on fait appel ces cinq dernières années ? J'aimerais obtenir les chiffres ventilés par année, par canton, selon la nature du moyen d'intervention (voiture de police, véhicule de pompiers, ambulance, PIT, SMUR...) et en fonction du moment de l'intervention (jour/nuit, semaine/week-end).

2) Quel était en moyenne le temps de départ et le délai d'intervention des moyens d'intervention ces cinq dernières années ? J'aimerais obtenir les chiffres ventilés par année, par canton, selon la nature du moyen d'intervention (voiture de police, véhicule de pompiers, ambulance, PIT, SMUR...), selon la nature du départ (1er départ, 2e départ) et en fonction du moment de l'intervention (jour/nuit, semaine/week-end).

3) Quel était le nombre total de kilomètres parcourus par les moyens d'intervention ces cinq dernières années ? La ministre peut-elle, le cas échéant, l'exprimer en nombre de litres de carburant utilisés ? J'aimerais obtenir les chiffres ventilés par année, par canton, selon la nature du moyen d'intervention (voiture de police, véhicule de pompiers, ambulance, PIT, SMUR...), selon la nature du départ (1er départ, 2e départ) et en fonction du moment de l'intervention (jour/nuit, semaine/week-end).

Réponse reçue le 14 mars 2013 :

L’honorable membre trouvera ci-après la réponse à sa question.

Mes services ne disposent pas, ou seulement en partie, de données relatives aux informations demandées.

Les services d’incendie doivent depuis peu introduire leurs rapports d’intervention (conformément aux normes du Service public fédéral SPF Intérieur) en format numérique, dans une base de données du SPF. Ces rapports comportent des données relatives aux véhicules utilisés lors des interventions.

Toutefois, dans la phase de lancement de ce nouveau programme statistique, les rapports d’intervention n’ont pas encore tous été introduits. Une fois la base de données suffisamment complétée, des statistiques pertinentes pourront être établies quant au nombre de véhicules, aux temps moyens de départ et de trajet. En ce qui concerne le nombre de kilomètres parcourus et le nombre de litres de carburant utilisés, ces données ne figurent pas dans les rapports d’intervention. Eu égard au fait que l’organisation des services d’incendie et la gestion des données relèvent de la compétence des communes, je tiens à préciser que ce type de données spécifiques ne peuvent évidemment pas être disponibles au niveau fédéral.