Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-4593

de Bert Anciaux (sp.a) du 23 décembre 2011

au vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et des Affaires européennes

Corps diplomatique - Soutien

représentation diplomatique
politique extérieure
publication en série
association
profession diplomatique

Chronologie

23/12/2011 Envoi question
22/10/2012 Réponse

Réintroduction de : question écrite 5-886

Question n° 5-4593 du 23 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Le Corps diplomatique travaille traditionnellement dans une solidarité réciproque solide, un véritable esprit de corps. La compétence et le dynamisme de ce corps déterminent dans une large mesure le succès de nos relations extérieures. Même après la mise à la retraite, les diplomates gardent souvent des liens avec les services des Affaires étrangères, entre autres par le biais de périodiques, clubs ou associations et manifestations ou événements spécifiques.

J'aimerais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) Le ministre peut-il communiquer quels périodiques sont soutenus par les services des Affaires étrangères dans notre pays et à l'étranger ? Quel coût ce soutien a-t-il entraîné en 2007, 2008, 2009 et 2010 ? Quel est le montant par périodique et par an ?

2) Qui gère ces périodiques et qui sont les membres des rédactions ? Comment ces rédactions sont-elles composées ? Dans quelles langues ces périodiques paraissent-ils ?

3) Les Affaires étrangères soutiennent-elles également des associations en Belgique et à l'étranger ? Dans l'affirmative, quels sont les coûts annuels de ce soutien pour la période de 2007 à 2010, et ce par association ? Quelle est la langue véhiculaire de ces associations ou clubs ? Ont-ils un périodique, et dans quelle langue paraît-il ?

4) Les anciens diplomates disposent-ils encore de certains droits à l'égard des services des Affaires étrangères ? Voyagent-ils encore avec des passeports diplomatiques ? Dans l'affirmative, qui sont-ils et quelles sont les conditions ? Perçoivent-ils encore des indemnités ? Dans l'affirmative, quelles sont-elles, quel en est le montant, à qui sont-elles attribuées et pour quelles prestations ?

5) Une aide est-elle octroyée à certains événements comme des journées de rencontre, des journées d'étude, des voyages, des réunions, etc. ? Dans l'affirmative, quel a été le coût par événement et par année de 2007 à 2010 ?

6) Une aide est-elle octroyée au Corps diplomatique belge pour des rencontres ? Dans l'affirmative, quels ont été les coûts, par événement et par année, de 2007 à 2010 ?

7) Une aide est-elle octroyée au Corps diplomatique étranger pour des rencontres en Belgique ? Dans l'affirmative, quels ont été les coûts, par événement et par année, de 2007 à 2010 ?

Réponse reçue le 22 octobre 2012 :

1) Le Service public fédéral (SPF) Affaires Étrangères, Commerce Extérieur et Coopération au Développement n'accorde pas de soutien à des publications externes, ni belges ni étrangères, qui - favoriseraient la promotion d'un esprit d'équipe du Corps Diplomatique belge. Le Département ne sous-estime cependant pas l'importance d'une bonne communication interne qui peut certainement veiller à améliorer cet esprit d'équipe entre tous les membres du personnel du SPF. Jusqu' il y a peu, cette communication se faisait, en français et en néerlandais, par le biais de deux journaux du personnel, une en version papier, imprimée par l'imprimerie du SPF (Egmont) et une en version électronique (Egmont Flash).

Depuis 2011, il n'existe plus qu'une version électronique du journal interne, l'e-gmont info.

Ce canal de communication n'occasionne pas de frais externes, tout est fait en interne.

 2) nihil

 3) nihil

 4) Les diplomates retraités ne bénéficient pas de passeports diplomatiques. Les diplomates retraités ne perçoivent non plus d’indemnité. Sous certaines conditions, ils peuvent garder, à titre honorifique, le titre de la fonction la plus élevée qu’ils ont exercée.

 5) Tous les ans, le Département organise une réception avec les membres du personnel et y invite également les agents pensionnés.

Le coût varie entre 36 000 et 38 000 euros. 

6) Des ‘journées diplomatiques’ sont organisées tous les ans pour les Chefs de poste belges. Les programmes ainsi que la durée de ces journées sont équivalents tous les ans. Le coût de ces journées varie entre 45 000 et 50 000 euros. 

7) Aperçu des activités pour le Corps Diplomatique étranger ci-dessous :