Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-4385

de Yves Buysse (Vlaams Belang) du 28 décembre 2011

à la ministre de la Justice

Prisons - Plan radicalisme - Formation du personnel

établissement pénitentiaire
détenu
terrorisme
administration pénitentiaire
intégrisme religieux
islam
formation en cours d'emploi
personnel pénitentiaire
extrémisme
radicalisation

Chronologie

28/12/2011 Envoi question
18/2/2013 Réponse

Réintroduction de : question écrite 5-2233

Question n° 5-4385 du 28 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

En réponse à la question parlementaire écrite n°4-4207 que j'ai posée le 26 août 2009, le ministre a confirmé la mise en œuvre de certains aspects du Plan radicalisme au sein des établissements pénitentiaires.

Ce plan vise à rendre plus efficace l'échange d'informations relatives à la radicalisation et à examiner de quelle manière les autorités peuvent intervenir dans des cas concrets.

La radicalisation dans les prisons est l'un des domaines d'action du plan. L'accent est mis, en l'occurrence, sur le suivi de l'extrémisme musulman et la lutte contre la propagation de celui-ci, mais d'autres aspects, tels que l'intérêt des sectes de s'impliquer sur ce terrain ou la présence d'éléments d'extrême gauche ou d'extrême droite, constituent également des préoccupations majeures dans le cadre du suivi de ce phénomène.

Dans le courant de l'année 2007, une campagne de sensibilisation a été menée auprès des directions des prisons afin d'attirer l'attention sur ce phénomène et d'optimaliser la collaboration. La Sûreté de l'État a également participé, au niveau européen, à des séminaires qui ont débouché sur l'élaboration d'un manuel consacré à ce sujet. Le contenu de ce manuel a fait l'objet d'une discussion avec les partenaires de l'axe prisons du Plan radicalisme. Au centre de la discussion, figuraient l'importance d'une bonne circulation de l'information entre les différents services concernés ainsi que la formation du personnel pénitentiaire. Ce dernier élément a déjà fait l'objet d'un accord de principe et sera concrétisé dans un avenir proche.

Je souhaiterais que le ministre me dise où en est cette formation. Tous les agents pénitentiaires ont-ils entre-temps pu la suivre ? Dans la négative, pour quelle raison ?

Réponse reçue le 18 février 2013 :

L’approche du radicalisme fait depuis début 2012 effectivement partie des différentes formations que proposent les centres de formation du personnel pénitentiaire.  

La première étape de ce projet a consisté en la formation de membres du personnel des centres de formation par des agents de la Sûreté de l’État.  

En 2012, une formation continue (à l’adresse des directeurs de prison et des assistants pénitentiaires) sera incluse dans leur catalogue de formations. D’autre part, le phénomène de la radicalisation fait déjà partie de la formation initiale des agents pénitentiaires.