Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-3760

de Bert Anciaux (sp.a) du 21 novembre 2011

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l'Intégration sociale

Cliniques de l'alcoolisme infanto-juvénile - Création - Biture express

jeune
alcoolisme
établissement hospitalier

Chronologie

21/11/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-4569

Question n° 5-3760 du 21 novembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Récemment, les médias ont fait état de projets de création de cliniques de l'alcoolisme infanto-juvénile. La Belgique, à l'instar des Pays-Bas, aurait aussi besoin d'un accueil plus spécialisé des cas de comas éthyliques ou de bitures express. Un dossier de demande de subside aurait été introduit et serait en cours de traitement.

D'où les questions suivantes :

1) La ministre confirme-t-elle l'existence de projets concrets de création de cliniques de l'alcoolisme infanto-juvénile, visant spécifiquement le phénomène de la biture express, tant pour les mineurs concernés que pour leur entourage ? Dans l'affirmative, la ministre peut-elle expliquer ces projets et fournir des précisions concernant la création de telles institutions : combien, où, dans quel but, quand et avec quels moyens ?

2) La ministre dispose-t-elle de données chiffrées fiables attestant de l'ampleur du phénomène de la biture express ? Dans l'affirmative, quelles données et quels sont les résultats ?

3) La ministre juge-t-elle ce phénomène suffisamment important pour prendre des mesures spécifiques et développer une approche structurelle ?