Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-3136

de Bert Anciaux (sp.a) du 23 septembre 2011

à la ministre de l'Intérieur

Campagne estivale BOB - Disparités régionales dans le nombre d'alcootests - Nombre élevé de tests dans la province d'Anvers

sécurité routière
alcoolisme
sensibilisation du public
contrôle de police
disparité régionale

Chronologie

23/9/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-4831

Question n° 5-3136 du 23 septembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

La campagne estivale BOB s'est déroulée entre le 10 juin et le 29 août 2011. Plus de 160.000 tests d'alcoolémie ont été réalisés. Le tableau ci-après établit un lien entre le nombre d'habitants (arrondi) des régions et le nombre d'alcootests par région.

habitants proportion contrôles proportion différence

Rég. flam. : 6 000 000 60 % 121 578 74 % 14 %

Rég. wall. : 3 000 000 30 % 39 259 24 % -6 %

Bxl-Cap. : 1 000 000 10 % 3 811 2 % -8 %

10 000 000 100 % 164 648 100 %

Ce tableau montre clairement que la campagne BOB est relativement plus intensive dans la Région flamande (14 % en plus) qu'en Wallonie (-6 %) et dans la Région de Bruxelles-Capitale (-8 %).

Je souhaiterais une réponse aux questions suivantes.

1) Comment la ministre explique-t-elle la grande différence d'intensité dans la réalisation des contrôles d'alcoolémie entre les diverses régions, différence qui est de 20 % entre la Flandre et la Wallonie et même de 22 % entre la Flandre et la Région de Bruxelles-Capitale ?

2) Si on peut supposer que le nombre moins élevé d'alcootests en Wallonie s'explique par l'étendue relativement grande du territoire, la faible densité de population et le nombre relativement plus élevé de petits corps de police, la situation est inverse dans la Région de Bruxelles-Capitale. Pourquoi est-ce justement la Région de Bruxelles-Capitale qui obtient le plus mauvais score alors qu'elle est l'endroit où les tests sont de loin les plus faciles à organiser ? La concentration d'établissements horeca y est la plus élevée et les corps de police disposent d'importants moyens. Bref, les alcootests peuvent y être organisés avec une grande efficacité.

3) Comment la ministre explique-t-elle que la province d'Anvers assure à elle seule 30 % de tous les contrôles d'alcoolémie ?