Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-296

de Martine Taelman (Open Vld) du 5 novembre 2010

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Ponctualité - Correspondance assurée - Chèques taxi

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
durée du transport
taxi
statistique officielle

Chronologie

5/11/2010 Envoi question
20/6/2011 Réponse

Question n° 5-296 du 5 novembre 2010 : (Question posée en néerlandais)

La Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) est tenue de garantir les correspondances de ses usagers. Lorsqu'un train du soir a beaucoup de retard et que le voyageur rate sa dernière correspondance, celui-ci doit prendre contact avec le chef de gare qui regarde si le voyageur peut encore arriver à sa destination (le cas échéant via une autre gare et une correspondance supplémentaire). Dans la négative, la SNCB émet un chèque taxi.

Je souhaiterais une réponse aux questions suivantes :

1) Combien de chèques taxi la SNCB a-t-elle émis ces dix dernières années, et pour quel montant ? Je souhaite une ventilation annuelle.

2) Dans quelles gares émet-on le plus de chèques ? Où rate-t-on le plus de correspondances ?

3) Quelles leçons la SNCB en tire-t-elle en vue d'assurer les correspondances ?

4) Dans combien de cas la SNCB a-t-elle eu à traiter une plainte d'un voyageur qui avait raté sa dernière correspondance ?

5) Dans certains cas, la SNCB fait attendre en gare un train avec d'autres passagers, et le contrôleur annonce comme motif « afin d'assurer une correspondance », pour éviter de devoir émettre un chèque taxi. Combien de retards se sont-ils ainsi produits ces dix dernières années ? La conséquence majeure de cette procédure n'est-elle pas que davantage encore de voyageurs seront victimes de la médiocre ponctualité (aussi aux petites heures) de la SNCB ?

Réponse reçue le 20 juin 2011 :

Le Groupe-Société nationale des chemins de fer belges(-SNCB) communique ce qui suit :

1. La SNCB Mobility ne tient pas de statistiques relatives aux motifs d'appel d’un taxi, ni de statistiques quant au nombre de bons de taxi établis. Les factures introduites par les compagnies de taxi peuvent reprendre plusieurs notes de taxi.

Les données ci-dessous (factures de taxi) comprennent également le transport de conducteurs et d’accompagnateurs de train, dans le cadre de l’exécution de leur service :


Transport en taxi pour le trafic voyageurs national

2006

61 017,74 euros

2007

70 131,17 euros

2008

152 294,00 euros

2009

117 052,00 euros

2010 factures réglées jusqu’au 31 octobre 2010 inclus

151 745,81 euros

2. Le recours à un autre moyen de transport, tel que les sociétés de taxi ou de bus n’a lieu que dans les cas suivants : accidents, rupture des dernières correspondances de la journée, actions sociales spontanées, cas de force majeure, etc. La décision de transporter des voyageurs à bord d'un taxi ou d'un bus vers leur gare de destination relève de la compétence du dispatching voyageurs (RDV). L'appel proprement dit et l'établissement des bons de taxi sont du ressort des gares région de SNCB Mobility. Les factures des compagnies de taxi sont imputées par région et non par gare.

3 et 5. Lors de l’établissement de l’horaire, pour établir les correspondances, il est tenu compte des importants flux de trafic, à savoir le trafic de et vers les capitales et les provinces. Il n’est pas possible d’assurer les correspondances de tous les trains entre eux dans chaque gare. De plus, pour assurer les correspondances, il convient de tenir compte aussi bien des souhaits de la clientèle que du respect de la régularité du trafic ferroviaire. Ces deux priorités ne sont toutefois pas toujours évidentes à concilier.

Pour assurer le maintien des correspondances en cas de retard, des délais d’attente sont octroyés à certains trains préalablement déterminés. L’attribution de délais d’attente s’avère toutefois extrêmement délicat et peut, dans certains cas, effectivement léser d’autres clients. C’est pourquoi les délais d’attente sont limités afin d’éviter des retards à d'autres trains et pour ne pas compromettre d’autres correspondances à assurer en aval. Ces délais d’attente ne sont pas identiques pour tous les trains et varient de gare à gare.

4. Le Service central clientèle reçoit toutes les plaintes qui sont introduites, mais n’en répertorie pas tous les motifs circonstanciés.