Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-2067

de Bert Anciaux (sp.a) du 12 avril 2011

au vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères et des Réformes institutionnelles

Côte d'Ivoire - Sécurisation de l'ambassade et protection de son personnel - Présence de forces spéciales

Côte d'Ivoire
ambassade

Chronologie

12/4/2011 Envoi question
5/5/2011 Réponse

Aussi posée à : question écrite 5-2068

Question n° 5-2067 du 12 avril 2011 : (Question posée en néerlandais)

Une dizaine de membres Special forces group (SFG) de l'armée belge veille à la sécurité et à la protection du personnel de l'ambassade en Côte d'Ivoire. L'ambassade de Belgique à Abidjan se situe dans l'environnement immédiat de la zone de combat. La situation en Côte d'Ivoire est explosive et violente.

J'aimerais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) Combien de membres du Special forces group sont-ils présents pour la protection et la sécurité de l'ambassade de Belgique et le personnel de l'ambassade à Abidjan ?

2) Quelles sont les missions concrètes que remplissent ces soldats du SFG ?

3) Le ministre trouve-t-il ce nombre suffisant pour exécuter de manière optimale cette mission ? Peut-il garantir que ces soldats du SFG sont en nombre suffisant pour assurer la sécurité et la protection ?

4° La Belgique a-t-elle conclu des conventions avec d'autres pays afin d'apporter une assistance à ces soldats du SFG en cas d'urgence ? Dans l'affirmative, avec quels pays et pour quels services ?

Réponse reçue le 5 mai 2011 :

Je confirme qu’une équipe de protection, en concertation avec le ministre de la Défense, a été envoyé à Abidjan.

Je renvoie l’honorable membre pour une réponse détaillée à ses questions au ministre de la Défense, compétent en la matière.