Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-1428

de Bert Anciaux (sp.a) du 22 février 2011

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

Entreprises publiques - Participation à la "journée gros pull"

entreprise publique
économie d'énergie
sensibilisation du public
réduction des émissions de gaz
Protocole de Kyoto

Chronologie

22/2/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 5-4761

Question n° 5-1428 du 22 février 2011 : (Question posée en néerlandais)

En Flandre, la septième édition de la campagne “Dikke-truiendag” a eu lieu le mercredi 16 février 2011. En Wallonie et à Bruxelles, de plus en plus d'écoles et d'entreprises participent aussi à la « journée gros pull ». Cette campagne vise à sensibiliser à l'important problème des émissions de CO2 et du réchauffement de la terre. À cette occasion, on lance des actions simples et limitées qui peuvent cependant produire un effet radical voire contribuer de manière structurelle à la lutte contre l'effet de serre et le changement climatique.

Une stratégie qui connaît un réel succès dans le cadre de la « journée gros pull » consiste à réduire la température d'un degré pendant une journée. Cette action simple et limitée permet de réduire de 7 % non seulement la consommation de combustible mais aussi les émissions de CO2. Le fait de porter un pull plus épais permet de résoudre facilement le problème du confort. La « journée gros pull » vise évidemment aussi un changement plus structurel. À cet égard, cette journée peut offrir l'occasion d'une discussion, d'une réflexion, voire constituer le point de départ d'une action plus durable.

Je souhaite une réponse aux questions suivantes.

1) La ministre approuve-t-elle l'effort de sensibilisation et les résultats réellement positifs de l'organisation d'une « journée gros pull » ?

2) Est-elle disposée à organiser dès 2011, dans toutes les entreprises publiques, une « Dikke-truiendag » ou une « journée gros pull » et à charger formellement les fonctionnaires dirigeants concernés de cette mission ?

3) À l'occasion de l'organisation de la « journée gros pull », la ministre est-elle disposée à charger les différentes entreprises publiques de la mission d'analyser des propositions plus durables à ce sujet et de formuler des propositions concrètes ?