Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-11041

de Bert Anciaux (sp.a) du 5 février 2014

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

L'Orchestre national de Belgique

musique

Chronologie

5/2/2014 Envoi question
22/4/2014 Réponse

Requalification de : demande d'explications 5-4428

Question n° 5-11041 du 5 février 2014 : (Question posée en néerlandais)

Le monde de la culture est petit, à maints égards. Les orchestres symphoniques comptent à coup sûr des réseaux intensifs entre musiciens et directions, où circulent de nombreuses informations pertinentes.

La Communauté flamande abrite trois orchestres considérés par les autorités comme de « grandes institutions », en l'occurrence ceux du Royal Flemish Philharmonic (de Filharmonie), du Brussels Philharmonic et du Vlopera. Beaucoup tiennent la charge financière de ces trois orchestres pour trop élevée, et un besoin de synergie se fait formellement ressentir. De nombreuses données de base sont collectées et comparées, notamment le nombre de musiciens titulaires, leur charge de travail et leur salaire, mais aussi les cachets des orchestres.

L'examen de ces faits s'étend tout naturellement aux données des orchestres fédéraux, en l'occurrence l'Orchestre National de Belgique (ONB) et celui de la Monnaie. Des conclusions édifiantes font ressortir une nette supériorité des deux orchestres fédéraux par rapport à leurs homologues flamands, sauf du point de vue qualitatif. Il va de soi que les orchestres alliant des salaires plus élevés à une charge de travail moindre recrutent plus facilement des musiciens.

Je voudrais poser les questions suivantes à propos de l'Orchestre National de Belgique.

1) Combien de musiciens titulaires compte-t-il ?

2) Combien de concerts a-t-il donné en moyenne chaque année durant la période 2006-2012 ?

3) Quel pourcentage de leur temps les musiciens (chefs d'orchestre, tutti, etc.) consacrent-ils à leurs prestations au sein de l'orchestre ?

4) Quels salaires sont-ils versés aux différentes catégories de musiciens et autres membres du personnel ?

Qu'en est-il des cachets demandés, en particulier pour les années 2010, 2011 et 2012 ?

5) La ministre confirme-t-elle que l'ONB a exigé un cachet de moins de 3 000 euros, transport et tout le reste compris, pour un concert donné à Flessingue, aux Pays-Bas ?

6) Dispose-t-elle d'un benchmarking comparant les conditions de travail de l'ONB avec celles des orchestres des Communautés française et flamande ?

7) Trouve-t-elle pertinente la commande d'une enquête comparative à propos des salaires et des charges de travail à l'ONB, entre autres données ?

8) Trouve-t-elle pertinente l'élaboration d'un système uniforme de conditions de travail, en concertation avec les ministres des Communautés et les directions des orchestres concernés ?

Réponse reçue le 22 avril 2014 :

1) En date du 9 janvier 2014, l’Orchestre National de Belgique compte 88 musiciens statutaires. Actuellement, 1 place vacante est à pourvoir, les 7 autres postes vacants au sein de l’orchestre ne seront pas remplis en 2014.

Le personnel administratif comprend 14,5 personnes incluant la direction artistique et administrative. 

2) Voir tableau ci-joint. 

3) Les musiciens sont tenus d’être disponibles à 100% de leur temps de travail pour l’orchestre. Plus précisément, l’horaire de travail des musiciens, défini dans le Règlement d’Ordre Intérieur, détermine le nombre d’heures par an à un maximum de 220 jours. Par semaine, en moyenne, 30 heures sont consacrées au travail collectif et 8 heures au travail à domicile (étude des partitions individuelles de l’orchestre en préparation de la production). Exprimés en heures de travail, pour l’orchestre par année, cela correspond à 1.356 heures (répétitions, concerts et heures compensatoires).

En fonction du programme (nécessité de l’instrument par rapport à l’effectif), des musiciens peuvent rester en réserve. Ceci implique qu’ils doivent rester disponibles pour l’orchestre. 

4)

Echelle salariales membres de l’ONB : voir tableau ci-joint.

Cachets entre 2010 et 2012 : voir tableau ci-joint.

Les cachets varient considérablement, dépendant notamment des paramètres tels que les programmes et les effectifs, les solistes, les chefs d’orchestre, les moyens de transport et les capacités financières de l’organisateur, c’est-à-dire le marché. 

5) L’Orchestre National de Belgique ne s’est jamais produit à Vlissingen, aux Pays-Bas. 

6) Je ne dispose pas d’un benchmarking. 

7) J’exerce une tutelle administrative sur les institutions culturelles fédérales, je ne dispose pas de budget propre pour lancer des études sur les institutions culturelles. 

8) Je n’ai pas reçu de demande des ministres communautaires concernant ce sujet.

Les tableaux peuvent être consultés auprès du greffe du Sénat.