SÉNAT DE BELGIQUE BELGISCHE SENAAT
________________
Session 2020-2021 Zitting 2020-2021
________________
7 décembre 2020 7 december 2020
________________
Question écrite n° 7-904 Schriftelijke vraag nr. 7-904

de Stephanie D'Hose (Open Vld)

van Stephanie D'Hose (Open Vld)

au vice-premier ministre et ministre de la Justice, chargé de la Mer du Nord

aan de vice-eersteminister en minister van Justitie, belast met Noordzee
________________
Cellule «Art & Antiquités» de la police fédérale - Banque de données des œuvres d'art volées Cel «Kunst & Antiek» bij de federale politie - Databank gestolen kunst 
________________
oeuvre d'art
lutte contre le crime
base de données
police
vol
suivi rapport d'information
Unesco
trafic illicite
commerce de l'art
kunstvoorwerp
misdaadbestrijding
gegevensbank
politie
diefstal
opvolging informatieverslag
Unesco
zwarte handel
handel in kunstvoorwerpen
________ ________
7/12/2020 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 7/1/2021 )
8/12/2020 Intrekking vraag
7/12/2020 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 7/1/2021 )
8/12/2020 Intrekking vraag
________ ________
Aussi posée à : question écrite 7-905 Aussi posée à : question écrite 7-905
________ ________
Question n° 7-904 du 7 décembre 2020 : (Question posée en néerlandais) Vraag nr. 7-904 d.d. 7 december 2020 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

Je renvoie à ma précédente question écrite sur le sujet (n° 7-398) et à la réponse que le ministre de l'Intérieur de l'époque, Pieter De Crem, a formulée le 10 mars 2020.

Pour ce qui est de l'élargissement prévu de la cellule «Art et Antiquités», la réponse suivante a été donnée : «Il a été décidé en janvier 2017, en concertation avec le directeur général de l'époque, de restaurer le point de contact Art au sein de la direction DJSOC, avec la capacité existante à DJSOC. Cela implique toutefois une réduction d'autres missions. La police étudie toujours l'éventuelle extension et la façon dont elle doit être mise en œuvre.»

En ce qui concerne les recommandations formulées dans le rapport d'information concernant la lutte contre le vol d'œuvres d'art adopté par le Sénat (doc. Sénat, nos 6 357/1 à 4) ainsi que la demande du secteur, des musées, des Communautés et d'Interpol d'examiner la décision de réformer la cellule «Art et Antiquités» prise au cours de la précédente législature, le ministre de l'époque a répondu que «le rapport et ses recommandations sont actuellement à l'étude.»

Quant au caractère transversal de la question, celle-ci concerne une matière transversale communautaire (culture et médias). La protection de notre patrimoine culturel est une compétence partagée, l'autorité fédérale étant plutôt chargée de veiller au respect de la législation et ayant la responsabilité des musées et établissements scientifiques fédéraux ainsi que du patrimoine culturel qu'ils abritent.

Je souhaiterais vous poser les questions suivantes :

1) Êtes-vous disposé à examiner la décision de réformer la cellule «Art et Antiquités» prise au cours de la précédente législature, conformément au rapport d'information du Sénat sur la lutte contre le vol d'œuvres d'art et à la demande du secteur, des musées, des Communautés et d'Interpol ? Je voudrais avoir des précisions quant aux délais et des données concrètes sur les points suivants :

a) Qu'en est-il de l'élargissement de la cellule «Art et Antiquités» et, s'il est effectif, combien d'unités comptera-t-elle en plus ?

b) Qu'en est-il de la tenue à jour de la banque de données des œuvres d'art volées et de l'introduction de nouvelles données ? Est-elle encore tenue à jour et, si oui, est-elle déjà accessible à tous les services de police et des douanes, ainsi qu'au public ?

2) Qu'en est-il de l'évolution par rapport aux attentes et aux recommandations de la résolution 2347 de l'ONU, de l'UNESCO (mesures juridiques et pratiques pour lutter contre le commerce illicite des biens culturels) et d'Interpol ?

3) Pouvez-vous indiquer combien de personnes travaillent actuellement au sein de la cellule «Art et antiquités» de la police fédérale ?

4) Avez-vous déjà une idée de l'ampleur de l'élargissement prévu au sein de la direction DJSOC et de la manière dont il doit s'opérer ?

5) Pouvez-vous dire si des formations sont organisées en ce qui concerne le vol d'œuvres d'art et si oui, pour qui et pendant combien de temps ? Êtes-vous d'accord sur le fait qu'il est nécessaire d'organiser des formations, notamment eu égard à nos obligations internationales ?

 

Ik verwijs naar mijn eerdere schriftelijke vraag hieromtrent (schriftelijke vraag nr. 7-398) en het antwoord van de toenmalige minister van Binnenlandse Zaken, Pieter De Crem, dd. 10 maart 2020.

Wat betreft de vooropgestelde uitbreiding van de cel «Kunst & Antiek» werd het volgende aangegeven: «In januari 2017 werd, in samenspraak met toenmalige directeur-generaal beslist om het aanspreekpunt Kunst binnen de directie DJSOC opnieuw in te stellen, binnen de bestaande capaciteit van DJSOC. Dit houdt evenwel in dat andere opdrachten dienen te worden afgebouwd. De eventuele verdere uitbreiding en de wijze waarop dit dient te geschieden, wordt momenteel nog onderzocht binnen de politie.»

Wat betreft de aanbevelingen vervat in het door de Senaat aangenomen informatieverslag inzake de bestrijding van kunstroof (stukken Senaat, nr. 6-357/1 tot 4) en de vraag van de sector, de musea, de Gemeenschappen en Interpol om de beslissing tot hervorming van de cel «Kunst & Antiek» beslist tijden de vorige legislatuur te onderzoeken gaf de toenmalige minister het volgende aan: «Het verslag met aanbevelingen wordt momenteel bestudeerd.»

Transversaal karakter van de vraag: deze vraag betreft een transversale aangelegenheid met de Gemeenschappen (cultuur en media). De bescherming van ons cultuurpatrimonium is een gedeelde bevoegdheid waarbij het federale luik eerder de handhaving betreft alsook de federale musea en wetenschappelijke instellingen en het daarin opgenomen cultuurpatrimonium.

Graag had ik u volgende vragen voorgelegd:

1) Bent u bereid om conform het informatieverslag over kunstroof van de Senaat en de vraag vanwege de sector, de musea, de Gemeenschappen en Interpol de beslissing tot hervorming van de cel «Kunst & Antiek», beslist tijdens de vorige legislatuur te onderzoeken en kan u gedetailleerd toelichten wat betreft timing en inhoud en dit wat betreft de volgende punten:

a) quid de uitbreiding van de cel «Kunst & Antiek» en zo ja met hoeveel eenheden?

b) quid het onderhoud en de input in de databank gestolen kunst? Wordt deze nog up to date gehouden en zo ja, is deze reeds toegankelijk voor alle politie- en douanediensten en het publiek?

2) Hoe verhoudt dit zich ten aanzien van de verwachtingen en aanbevelingen van resolutie 2347 van de Verenigde Naties (VN), van de UNESCO (juridische en praktische maatregelen tegen de illegale handel van cultuurgoederen) en van Interpol?

3) Kan u meedelen hoeveel mensen er momenteel werkzaam zijn in de cel «Kunst & Antiek» van de federale politie?

4) Hebt u heden reeds zicht op de vooropgestelde uitbreiding binnen de directie DJSOC en de wijze waarop dit moet geschieden?

5) Kan u meedelen of en zo ja aan wie en voor welke duur er opleidingen worden gegeven wat betreft kunstdiefstal en roofkunst? Bent u het eens dat er opleidingen moeten voorzien worden en dit onder meer ten gevolge van onze internationale verplichtingen?