SÉNAT DE BELGIQUE BELGISCHE SENAAT
________________
Session 2017-2018 Zitting 2017-2018
________________
30 novembre 2017 30 november 2017
________________
Question écrite n° 6-1678 Schriftelijke vraag nr. 6-1678

de Jean-Jacques De Gucht (Open Vld)

van Jean-Jacques De Gucht (Open Vld)

au ministre de la Justice

aan de minister van Justitie
________________
Police prédictive - Prévention des troubles et prédiction de la criminalité - Projets pilotes en Belgique - Vie privée - Protection Predictive policing - Voorkomen rellen en voorspellen criminaliteit - Pilootprojecten in België - Privacy - Bescherming 
________________
police
lutte contre le crime
analyse de l'information
protection de la vie privée
collecte de données
politie
misdaadbestrijding
informatieanalyse
eerbiediging van het privé-leven
verzamelen van gegevens
________ ________
30/11/2017 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 4/1/2018 )
5/4/2018 Rappel
2/7/2018 Antwoord
30/11/2017 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 4/1/2018 )
5/4/2018 Rappel
2/7/2018 Antwoord
________ ________
Aussi posée à : question écrite 6-1677
Aussi posée à : question écrite 6-1679
Aussi posée à : question écrite 6-1677
Aussi posée à : question écrite 6-1679
________ ________
Question n° 6-1678 du 30 novembre 2017 : (Question posée en néerlandais) Vraag nr. 6-1678 d.d. 30 november 2017 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

La police prédictive consiste à prévoir les comportements criminels et déviants au moyen d'un monitoring à grande échelle et d'analyses de données intelligentes, et ce, principalement en vue de prévenir la criminalité. Selon des experts de police, la police prédictive est la prochaine étape dans le travail policier, les analyses prédictives étant à la base de la prise de décisions relatives au travail de police.

Dans ce contexte, je me réfère aux récentes échauffourées qui ont eu lieu à Bruxelles. La police prédictive peut permettre à l'avenir de prévoir et donc de prévenir ce genre de troubles. La police néerlandaise travaille avec le Nederlands Forensisch Instituut (Institut médicolégal néerlandais) à une dizaine de projets de police prédictive. Le ministre de la Justice sortant, Ard van der Steur, pense que la police prédictive jouera un rôle dans l'interpellation de terroristes et la prévention d'actes de terrorisme.

Un projet de police prédictive est déjà mis en œuvre aux Pays-Bas, à l'échelle nationale. La police va y développer le Criminaliteits Anticipatie Systeem (CAS - Système de prévision de la criminalité), qui prévoit où et quand auront lieu des délits tels que des vols à la tire et des cambriolages.

Selon la police néerlandaise, 40 % des cambriolages et 60 % des vols à la tire peuvent être prévus.

Lors du développement de la police prédictive, on doit prendre garde aux conséquences néfastes telles que le profilage ethnique et les atteintes graves à la vie privée. C'est lorsque l'on peut recueillir un maximum de données que la police prédictive fonctionne le mieux (plus elles sont nombreuses, mieux c'est). De nombreux experts plaident en faveur du principe juridique de la limitation des finalités. Cela signifie que l'information ne peut être utilisée et traitée que pour un objectif défini, explicitement décrit et justifié. La police prédictive intervient à la frontière entre le comportement punissable et la pensée (non punissable). Bref, si les avantages de la police prédictive sont considérables, les risques le sont aussi.

Les différents gouvernements et les chaînons du système de sécurité sont d'accord sur les phénomènes contre lesquels il faudra lutter en priorité ces quatre prochaines années. Ils sont définis dans la note-cadre relative à la sécurité intégrale et dans le Plan national de sécurité pour la période 2016-2019, et ont été débattus lors d'une conférence interministérielle à laquelle les acteurs de la police et de la justice ont également participé. La présente question porte donc sur une compétence transversale régionale, le rôle des Régions étant surtout lié au volet préventif.

1) Des projets concrets ont-ils déjà été élaborés dans notre pays en ce qui concerne la police prédictive au sein de certaines zones de police ou au niveau national ? Si oui, lesquels ? Quel est leur but ? Quand ont-ils été développés et quel en est le résultat ? Dans la négative, pourquoi ? Êtes-vous disposé à lancer, dans le futur, des projets de police prédictive ? Dans l'affirmative, sur quel plan, dans quelle zone, et pouvez-vous me communiquer le budget et le calendrier prévus ?

2) Selon vous, quel potentiel la police prédictive offre-t-elle ? Pourrait-elle jouer un rôle, comme aux Pays-Bas, en matière de terrorisme et de prévention des troubles ? Pouvez-vous expliciter votre réponse ?

3) La police prédictive comporte également des risques, entre autres en ce qui concerne les atteintes à la vie privée et le profilage ethnique. Êtes-vous disposé à vous concerter avec le secrétaire d'État à la Protection de la vie privée en vue de mettre au point un cadre régulateur qui fonctionnerait, entre autres, sur la base du principe juridique de la limitation des finalités, et à élaborer un protocole ? Dans la négative, pourquoi ?

4) Vous paraît-il indiqué que la Commission de la protection de la vie privée (CPVP) se penche sur la question de la police prédictive ? Dans la négative, pourquoi, et pouvez-vous expliciter votre réponse ?

5) Comment évaluez-vous le Criminaliteits Anticipatie Systeem néerlandais (CAS - Système de prévision de la criminalité), et des projets similaires sont-ils en cours dans notre pays ?

 

Predictive policing is het voorspellen van crimineel gedrag en normoverschrijdend gedrag door middel van grootschalige monitoring en slimme data-analyse met als belangrijkste doel criminaliteit voorkomen. Volgens politie-experten is predictive policing de volgende stap bij politiewerk. Daarbij staan voorspellende analyses aan de basis van het nemen van beslissingen over politiewerk.

Ik verwijs in deze context naar de recente rellen in Brussel. De inzet van predictive policing kan dergelijke rellen in de toekomst voorspellen en aldus voorkomen. De Nederlandse politie werkt intussen samen met het Nederlands Forensisch Instituut aan zo'n tien projecten van predictive policing. Uittredend minister van Justitie Ard van der Steur meent dat dit een rol zal spelen in het onderscheppen van terroristen en het voorkomen van terroristische daden.

Alvast één project van predictive policing wordt in Nederland heden nationaal uitgerold. De politie gaat het Criminaliteits Anticipatie Systeem (CAS), dat voorspelt waar en wanneer misdrijven als straatroof en inbraak plaatsvinden, landelijk uitrollen.

Volgens de Nederlandse politie kan 40 % van de woninginbraken en 60 % van de straatroven worden voorspeld.

Bij het uitwerken van predictive policing moet men oog hebben voor nefaste gevolgen, zoals etnisch profileren en te verregaande aantasting van de privacy. Predictive policing functioneert het best wanneer het zo veel mogelijk data kan verzamelen (bigger is better). Veel experten pleiten voor het juridisch beginsel van de doelbinding. Hieronder wordt verstaan dat informatie alleen mag worden gebruikt en verwerkt ten behoeve van een welbepaald, uitdrukkelijk omschreven en gerechtvaardigd doel. Ook tast predictive policing de grens af tussen een strafbaar gedrag en een (niet strafbare) gedachte. Kortom, de voordelen van predictive policing zijn groot, maar dat zijn de gevaren ook.

De verschillende regeringen en schakels in de veiligheidsketen zijn het eens over de fenomenen die de komende vier jaar prioritair moeten worden aangepakt. Die staan gedefinieerd in de kadernota Integrale Veiligheid en het Nationaal Veiligheidsplan voor de periode 2016-2019, en werden besproken tijdens een Interministeriële Conferentie, waar ook de politionele en justitiële spelers aanwezig waren. Het betreft aldus een transversale aangelegenheid met de gewesten, waarbij de rol van de gewesten vooral ligt in het preventieve onderdeel.

1) Zijn er bij ons reeds concrete projecten opgezet rond predictive policing binnen bepaalde politiezones of op nationaal niveau ? Zo ja, welke projecten ? Wat is hun doel ? Waar werden ze uitgerold en wat is het resultaat ? Zo neen, waarom niet ? Bent u bereid in de toekomst predictive policing-projecten op te zetten ? Zo ja, waarrond zullen deze worden opgezet, binnen welke zone en wat zijn het budget en de tijdschema ?

2) Welk potentieel ziet u in het inzetten van predictive policing ? Ziet u er een rol voor weggelegd naar het voorbeeld van Nederland wat betreft terrorisme en het voorkomen van rellen ? Kunt u dit uitvoerig toelichten ?

3) Predictive policing houdt ook risico's in, onder meer wat betreft het aantasten van de privacy en etnische profilering. Bent u bereid hieromtrent met de staatssecretaris voor Privacy samen te zitten om een regulerend kader uit te werken dat onder meer werkt op basis van het juridische beginsel van de doelbinding, en aldus een protocol uit te werken ? Zo neen, waarom niet ?

4) Acht u het aangewezen dat de Commissie voor de bescherming van de persoonlijke levenssfeer (CBPL) zich buigt over predictive policing ? Zo neen, waarom niet en kunt u dit uitvoerig toelichten ?

5) Hoe evalueert u het Nederlandse Criminaliteits Anticipatie Systeem (CAS) en lopen er gelijkaardige plannen in ons land ? Kunt u dit uitvoerig toelichten ?

 
Réponse reçue le 2 juillet 2018 : Antwoord ontvangen op 2 juli 2018 :

1) Il est renvoyé à la réponse du vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, auquel la question a été posée également.

2) Il existe effectivement de nombreuses possibilités dans le domaine de la police prédictive en matière de lutte contre le radicalisme, l'extrémisme et le terrorisme. Citons à titre d'exemple les deux projets développés au sein de la police fédérale, à savoir la formation et le recours à des behaviour detection officers ainsi que « l’analyse tactique », qui prend progressivement forme grâce à la collaboration avec les partenaires. Dans les deux cas, l'objectif est d’évoluer à partir de l'expérience acquise dans le passé vers des modèles et des algorithmes qui doivent contribuer à détecter les problèmes potentiels, indépendamment du schéma de réaction classique, et à y remédier de manière adéquate.

3) Il est renvoyé à la réponse du vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, auquel la question a été posée également.

4) Il est renvoyé à la réponse du secrétaire d’État à la Lutte contre la fraude sociale, à la Protection de la vie privée et à la Mer du Nord, auquel la question a été posée également.

5) À cet égard, le système de prévision de la criminalité néerlandais (Criminaliteits Anticipatie Systeem – CAS) n’a pas (encore) été examiné au sein de la police fédérale. La police fédérale s'entretient toutefois avec les partenaires néerlandais et les autres partenaires étrangers au sujet des deux domaines d’activité mentionnés au point 2).

1) Er wordt verwezen naar het antwoord van de vice-eersteminister en minister van Veiligheid en Binnenlandse Zaken, aan wie u de vraag ook werd gesteld.

2) Er zijn inderdaad heel wat mogelijkheden in het domein van de predictive policing voor de bestrijding van het radicalisme, extremisme en terrorisme. Dit wordt geïllustreerd aan de hand van twee in ontwikkeling zijnde projecten binnen de federale politie : de opleiding en inzet van de behaviour detection officers en de in samenwerking met de partners geleidelijk aan vorm gegeven « tactische analyse ». In beide gevallen wordt getracht vanuit in het verleden opgebouwde ervaring te evolueren naar modellen en algoritmes die moeten helpen om los van het klassieke reactiepatroon tot detectie van potentiële problemen en aangepaste remediëring te komen.

3) Er wordt verwezen naar het antwoord van de van de vice-eerste minister en minister van Veiligheid en Binnenlandse Zaken, aan wie de vraag ook werd gesteld.

4) Er wordt verwezen naar het antwoord van de staatssecretaris voor de Bestrijding van sociale fraude, Privacy en Noordzee, aan wie de vraag ook werd gesteld.

5) Binnen de federale politie werd in dit verband het Nederlandse CAS (nog) niet bestudeerd. De federale politie is wel in dialoog met de Nederlandse en andere buitenlandse partners rond de vermelde twee werkdomeinen uit deelvraag 2).