SÉNAT DE BELGIQUE BELGISCHE SENAAT
________________
Session 2015-2016 Zitting 2015-2016
________________
12 juillet 2016 12 juli 2016
________________
Question écrite n° 6-1007 Schriftelijke vraag nr. 6-1007

de Jean-Jacques De Gucht (Open Vld)

van Jean-Jacques De Gucht (Open Vld)

au vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, chargé de la Régie des bâtiments

aan de vice-eersteminister en minister van Veiligheid en Binnenlandse Zaken, belast met de Regie der gebouwen
________________
Migrants irréguliers - Réseaux jihadistes - Marchands de sommeil - Lien - Concertation avec les Régions Irreguliere migranten - Jihadistische netwerken - Huisjesmelkerij - Link - Strijd - Overleg met de Gewesten 
________________
migration illégale
terrorisme
extrémisme
marchand de sommeil
radicalisation
illegale migratie
terrorisme
extremisme
huisjesmelker
radicalisering
________ ________
12/7/2016 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 11/8/2016 )
16/9/2016 Antwoord
12/7/2016 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 11/8/2016 )
16/9/2016 Antwoord
________ ________
Aussi posée à : question écrite 6-1008 Aussi posée à : question écrite 6-1008
________ ________
Question n° 6-1007 du 12 juillet 2016 : (Question posée en néerlandais) Vraag nr. 6-1007 d.d. 12 juli 2016 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

Le docteur Jasper de Bie de la Faculté de droit de Leiden a écrit un essai tout à fait pertinent sur le fonctionnement des réseaux jihadistes.

L'étude de de Bie souligne la surreprésentation de migrants irréguliers dans les réseaux jihadistes aux Pays-Bas. L'analyse démontre que les réseaux sont attrayants parce qu'ils offrent des solutions aux « problèmes » des migrants irréguliers. Ainsi, le logement est partagé et certains services criminels sont proposés tels que falsification de passeports, vol à l'étalage et cambriolage de logements.

Les migrants irréguliers qui adhèrent à ces réseaux sont davantage utilisés pour exécuter des actes criminels que pour des activités idéologiques.

Quant au caractère transversal: les différents gouvernements et maillons de la chaîne de sécurité se sont accordés sur les phénomènes qui doivent être traités en priorité au cours des quatre prochaines années. Ceux-ci sont définis dans la note-cadre relative à la sécurité intégrale et dans le Plan national de sécurité pour la période 2016-2019 et ont fait l'objet d'un débat lors d'une conférence interministérielle à laquelle les acteurs de la police et de la justice ont également participé. La lutte contre le terrorisme et la radicalisation est une des grandes priorités. Cette question relative à la lutte contre la radicalisation concerne une compétence régionale transversale.

J'aimerais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) Dans quelle mesure est-ce également le cas en Belgique ? Est-il également question chez nous d'une surreprésentation de migrants irréguliers dans les réseaux jihadistes, en particulier lorsqu'il s'agit d'accomplir des actes criminels ? Combien de personnes ces réseaux comptent-ils ?

2) Il y a un lien avec les marchands de sommeil parce qu'il est intéressant, pour les réseaux jihadistes, de pouvoir offrir un logement aux migrants irréguliers. Dans quelle mesure tient-on compte de cet élément dans la lutte contre les réseaux jihadistes ?

3) Quelle politique menez-vous en ce qui concerne les marchands de sommeil ? Une concertation est-elle menée avec les Régions, en particulier dans les communes défavorisées sur le plan sociologique ?

4) Une concertation systématique est-elle menée à cet égard ? Dans l'affirmative, quels en ont été les résultats ? Dans la négative, pourquoi ?

5) Dispose-t-on d'un nombre suffisant d'instruments législatifs pour lutter contre les marchands de sommeil ? Pouvez-vous expliquer votre réponse ?

6) Pour chacune des trois dernières années, pouvez-vous m'indiquer le nombre de marchands de sommeil qui ont été condamnés ? Comment expliquez-vous ces chiffres ?

 

Dr. Jasper de Bie van de faculteit Rechtsgeleerdheid te Leiden schreef een bijzonder relevant proefschrift betreffende de werking van jihadistische netwerken.

Het onderzoek van de Bie wijst op de oververtegenwoordiging van irreguliere migranten in jihadistische netwerken in Nederland. De analyse toont aan dat de netwerken aantrekkelijk zijn omdat ze oplossingen bieden voor de " problemen " van de irreguliere migranten. Zo wordt huisvesting gedeeld en worden bepaalde criminele diensten aangeboden zoals paspoortvervalsing, winkeldiefstal en woninginbraak.

De irreguliere migranten die zich aansluiten bij deze netwerken worden vooral ingeschakeld voor het uitvoeren van criminele handelingen en niet zozeer ideologische activiteiten.

Transversaal karakter van de vraag : de verschillende regeringen en schakels in de veiligheidsketen zijn het eens over de fenomenen die de komende vier jaar prioritair moeten worden aangepakt. Die staan gedefinieerd in de kadernota Integrale Veiligheid en het Nationaal Veiligheidsplan voor de periode 2016-2019, en werden besproken tijdens een Interministeriële Conferentie, waarop ook de politionele en justitiële spelers aanwezig waren. Het fenomeen van de strijd tegen het terrorisme en de radicalisering is één van de grote prioriteiten. Deze vraag is een transversale gemeenschapsaangelegenheid betreffende de strijd tegen radicalisering en de deradicalisering.

Ik had dan ook graag een antwoord gekregen op de volgende vragen :

1) Kan u meedelen in hoeverre dit ook in België het geval is ? Is er ook bij ons sprake van een oververtegenwoordiging van irreguliere migranten in jihadistische netwerken en dan meer specifiek in het leveren van criminele hand- en spandiensten ? Kan u dit cijfermatig illustreren ? Om hoeveel mensen gaat het op totaalbasis in deze netwerken ?

2) Dit legt de link naar huisjesmelkerij daar het kunnen aanbieden van huisvesting aan irreguliere migranten een aantrekkingspool vormt voor jihadistische netwerken ten aanzien van irreguliere migranten. Kan u in het bijzonder meedelen in hoeverre dit element wordt meegenomen in de inzet tegen jihadistische netwerken ?

3) Kan u meedelen hoe u beleidsmatig huisjesmelkerij benadert en is er hieromtrent overleg met de Gewesten en dan in het bijzonder in de sociologisch achtergestelde gemeenten ?

4) Kan u meedelen of er hieromtrent systematisch overleg is met de Gewesten en zo ja, welke resultaten vloeiden hieruit voort ? Zo neen, waarom niet ?

5) Zijn er voldoende wetgevende instrumenten voorhanden om huisjesmelkerij aan te pakken ? Kan u toelichten ?

6) Kan u voor elk van de laatste drie jaar meedelen hoeveel mensen werden veroordeeld voor huisjesmelkerij ? Hoe verklaart u deze cijfers ?

 
Réponse reçue le 16 septembre 2016 : Antwoord ontvangen op 16 september 2016 :

L’honorable membre trouvera ci-après la réponse à ses questions :

1) Il existe effectivement des constatations en lien avec la présence de migrants irréguliers au sein des réseaux connus, mais il est beaucoup plus question de personnes qui utilisent plusieurs identités ou des identités fictives. En effet, dans chaque forme de criminalité, il est reconnu que certaines activités partielles sont exécutées sous des identités fausses ou falsifiées. Une fois les véritables identités reconstituées par la police, nous ne pouvons pas affirmer de manière générale qu’en Belgique, nous nous retrouvions souvent dans des enquêtes « terro » avec des illégaux, et sûrement pas que les entités qui apparaissent sur la liste consolidée belge des dits combattants syriens soient constituées dans une large mesure d’illégaux.

D’après l'analyse préliminaire du « Plan Canal », les phénomènes soutenant la criminalité sont souvent aussi à l'origine du terrorisme. Par conséquent, la lutte contre les armes, les faux documents, l'économie illégale, etc., ont également été intégrés dans les différents axes du plan d'action.

Pour le reste, je vous renvoie à mon collègue Theo Francken, secrétaire d'État à l'Asile et la Migration.

2) En ce qui concerne l’approche au sein du contexte des réseaux djihadistes, nous en référons aux cellules sécurité locale intégrale (CSLI) où, sous la régie du bourgmestre et en présence du chef de corps de la police locale, le partage des informations, l’harmonisation et la répartition des tâches dans ce contexte spécifique sont abordés entre les différents services communaux.

Spécifiquement pour les zones bruxelloises, un volet administratif pour la zone du Canal a été inclus dans le plan d'action, avec une section consacrée à l'optimisation de l'urbanisme. L'approche administrative et l’axe sur la radicalisation y contribuent également dans une large mesure.

3) La réponse à cette question relève de la compétence des Régions.

4) Étant donné que la surveillance des possibles pratiques de marchands de sommeil relève de la compétence des villes et communes et de celles des Régions, la vision fédérale sur les résultats de l’approche synergétique fait défaut.

5) & 6) La réponse à ces questions relève de la compétence de mon collègue, Monsieur Koen Geens, ministre de la Justice.

Het geachte id vindt hieronder het antwoord op zijn vragen :

1) Er zijn inderdaad vaststellingen met betrekking tot de aanwezigheid van irreguliere migranten binnen de gekende netwerken, maar veel meer nog is er sprake van personen die gebruik maken van meerdere en / of fictieve identiteiten. Herkenbaar bij elke vorm van criminaliteit is het gegeven dat bepaalde deelactiviteiten worden uitgevoerd onder valse en of vervalste identiteiten. Eens de werkelijke identiteiten hierachter achterhaald, mogen we voor België niet veralgemeend stellen dat we in de onderzoeken « terro » vaak terechtkomen bij illegalen of dat de entiteiten voorkomend op de Belgische geconsolideerde lijst van zogenaamde Syrië-gangers in ruime mate zou bestaan uit illegalen.

Uit de vooranalyse van het « Kanaalplan » resulteerde dat ondersteunende criminaliteitsfenomenen vaak mede aan de basis liggen van terrorisme. Vandaar dat binnen het actieplan onder andere de strijd tegen wapens, valse documenten, illegale economie, …, werd opgenomen binnen de verschillende assen.

Verder dien ik te verwijzen naar mijn collega, staatssecretaris Asiel en Migratie, Theo Francken.

2) Wat de aanpak binnen de context van de jihadistische netwerken betreft, kunnen we verwijzen naar de lokale integrale veiligheidscellen (LIVC), waar onder regie van de burgemeester en met aanwezigheid van de korpschef van de lokale politie naar infodeling, afstemming en taakafspraken wordt gezocht met de verschillende gemeentelijke diensten, in deze specifieke context.

Specifiek voor de Brusselse zones binnen het actieplan de Kanaalzone werd een administratief luik opgenomen met daarin het onderdeel optimalisatie urbanisme. Ook de bestuurlijke aanpak alsook de as radicalisering in ruime zin draagt hier toe bij.

3) Het antwoord op deze parlementaire vraag valt onder de bevoegdheid van de Gewesten.

4) Doordat het toezicht op mogelijke situaties van huisjesmelkerij tot de bevoegdheid van de steden en gemeenten en die van de Gewesten behoort, ontbreekt de federale kijk op de resultaten van de synergetische aanpak.

5) & 6) Het antwoord op deze parlementaire vragen valt onder de bevoegdheid van mijn collega, de heer Koen Geens, minister van Justitie.