SÉNAT DE BELGIQUE BELGISCHE SENAAT
________________
Session 2013-2014 Zitting 2013-2014
________________
9 octobre 2013 9 oktober 2013
________________
Question écrite n° 5-10062 Schriftelijke vraag nr. 5-10062

de Martine Taelman (Open Vld)

van Martine Taelman (Open Vld)

au vice-premier ministre et ministre de l'Économie, des Consommateurs et de la Mer du Nord

aan de vice-eersteminister en minister van Economie, Consumenten en Noordzee
________________
Navigation maritime - Déversements illégaux - Mer du Nord - Bouée de prélèvement d'échantillons - Infractions Scheepvaart - Illegale lozingen - Noordzee - Uitwerpboei - Overtredingen 
________________
pollution marine
pollution par les hydrocarbures
surveillance maritime
pollution des côtes
combustible marin
vervuiling van de zee
verontreiniging door koolwaterstoffen
maritiem toezicht
kustvervuiling
scheepsbrandstof
________ ________
9/10/2013 Verzending vraag
11/2/2014 Rappel
28/4/2014 Einde zittingsperiode
9/10/2013 Verzending vraag
11/2/2014 Rappel
28/4/2014 Einde zittingsperiode
________ ________
Ook gesteld aan : schriftelijke vraag 5-10063 Ook gesteld aan : schriftelijke vraag 5-10063
________ ________
Question n° 5-10062 du 9 octobre 2013 : (Question posée en néerlandais) Vraag nr. 5-10062 d.d. 9 oktober 2013 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

Une partie de la navigation maritime est responsable de déversements illégaux de déchets contenant des hydrocarbures en Mer du Nord durant la nuit afin d'éviter d'être découverts par les autorités. C'est ce que révèle une étude réalisée aux Pays-Bas par l'économiste Ben Vollaard de l'Université de Tilburg à la demande du département délits environnementaux de l'Académie de police. Les déversements illégaux constituent un gros problème environnemental. L'étude montre que la probabilité d'être pris la nuit pourrait être augmentée. Elle fait partie d'une étude plus large du département délits environnementaux de l'Académie de police sur les délits environnementaux mis en corrélation avec les hydrocarbures de soute et les fuels pollués. Jusqu'à présent, on soupçonnait simplement que des navires procédaient délibérément à des déversements nocturnes illégaux. L'étude confirme ces présomptions. Le risque d'être pris durant la nuit est jusqu'à présent quasi nul parce que, la nuit, les observateurs aériens des avions de la garde côtière ne peuvent pas distinguer si une tache est produite par de l'huile minérale ou une autre substance. L'efficacité du contrôle peut être renforcée à l'aide d'une bouée qui prélève un échantillon de l'hydrocarbure rejeté (« oil sampling buoy »). Cette bouée peut être jetée à l'eau par un avion des garde-côtes au-dessus d'une tache détectée et être repêchée ultérieurement par un bateau ou un hélicoptère. De cette manière, on peut également vérifier pendant la nuit si une tache détectée contient de l'huile minérale. Divers pays, dont la Suède, ont acquis une large expérience avec une bouée moins coûteuse et plus efficace.

Mes questions sont les suivantes.

1) Comment le ministre réagit-il à cette étude et dispose-t-il d'éléments qui indiquent que les mêmes problèmes se posent au large de nos côtes ?

2) Le ministre peut-il indiquer combien de navires ont été arrêtés au large de nos côtes pour déversements illégaux de produits contenant des hydrocarbures chaque année durant ces trois dernières années ? Durant la même période, combien d'infractions ont-elles été constatées pour lesquelles les auteurs n'ont pas été pris ?

3) A-t-on déjà fait usage au large de nos côtes de la bouée de prélèvement d'échantillons afin de repérer les déversements illégaux nocturnes ? Dans l'affirmative, y a-t-il eu des résultats et pouvez-vous donner des explications ? Dans la négative, pourquoi ? Êtes-vous disposé à utiliser la bouée et pouvez-vous donner des explications détaillées ?

 

Een deel van de scheepvaart loost 's nachts illegaal oliehoudende afvalstoffen op de Noordzee om te voorkomen dat ze ontdekt worden door de autoriteiten. Dit blijkt uit Nederlands onderzoek van misdaadeconoom Ben Vollaard van Tilburg University in opdracht van het lectoraat Milieucriminaliteit van de Politieacademie. De illegale lozingen vormen een groot milieuprobleem. Het onderzoek toont aan dat het verhogen van de pakkans gedurende de nacht effectief zou kunnen zijn. Het onderzoek maakt deel uit van een ruimere studie van het lectoraat Milieucriminaliteit van de Politieacademie naar milieucriminaliteit, gerelateerd aan bunker- en afvalolie. Tot nu toe bestonden slechts vermoedens dat schepen met opzet 's nachts illegaal lozen. Het onderzoek bevestigt deze vermoedens. De pakkans tijdens de nachtelijke uren is tot nog toe vrijwel nihil, omdat luchtwaarnemers in patrouillerende kustwachtvliegtuigen 's nachts niet kunnen zien of een geconstateerde vlek minerale olie is of een andere substantie. De effectiviteit van de handhaving kan worden vergroot door de inzet van een uitwerpboei, die een monster neemt van de geloosde olie ("oil sampling buoy"). Deze boei kan door een kustwachtvliegtuig in een waargenomen vlek worden uitgeworpen en is later op te pikken door een vaartuig of een helikopter. Op deze wijze is ook in nachtelijke uren te verifiëren of een waargenomen vlek minerale olie betreft. Verschillende landen, waaronder Zweden, hebben uitgebreid ervaring opgedaan met een goedkopere en effectievere uitwerpboei.

Ik had dan ook volgende vragen:

1) Hoe reageert de minister op dit onderzoek en heeft hij indicaties dat dit ook voor onze kust problemen oplevert?

2) Kan de minister gedetailleerd weergeven hoeveel schepen voor onze kust, en dit op jaarbasis, de afgelopen drie jaar werden gevat met het lozen van illegale oliehoudende producten? Hoeveel overtredingen werden in dezelfde periode vastgesteld waarbij geen daders werden gevat?

3) Wordt voor onze kust reeds gebruik gemaakt van de uitwerpboei om illegale lozingen 's nachts te vatten? Zo ja, leverde dit resultaat op en kunt u toelichten? Zo neen, waarom niet en bent u bereid deze in te zetten en kunt u uitvoerig toelichten?